Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?

Source : @Bloomberg LP

🌍 Macroéconomie

Etats-Unis

  • La confiance du consommateur s'est dégradée pour un troisième mois consécutif en juillet, l'indice de confiance du Conference Board ayant reculé à 95,7 contre 98,4 en juin. L'envolée des prix de l'essence et de l'énergie contraint notamment les ménages à repousser l'achat de voitures, de maisons et d'équipements électroménagers.
  • Par ailleurs, le PIB s’est contracté pour le 2ème trimestre consécutif (à -0,2% en rythme trimestriel après -0,4% le trimestre précédent). La fragilisation de la consommation et le net ralentissement de l’investissement (en particulier dans l’immobilier) en sont les principaux facteurs explicatifs. Néanmoins, il convient de souligner que la croissance du PIB reste positive ce trimestre si on exclue les variation de stocks.

Zone euro

Le climat des affaires s'est détérioré plus nettement que prévu au mois de juillet en Allemagne, l'indice IFO étant ressorti à 88,6 ce mois-ci après 92,2 en juin. La cherté des prix de l'énergie et les inquiétudes sur l'approvisionnement en énergie pénalisent notamment les perspectives des entreprises, selon les résultats de l’enquête.

  • L’inflation a d’ailleurs encore accéléré en juillet et a atteint un nouveau pic à 8,9% (vs 8,6% le mois dernier). Elle a en revanche nettement ralenti en rythme mensuel à 0,1% contre 0,8% le mois précédent.
  • En revanche, l'économie de la zone euro a progressé à un rythme plus élevé que prévu au deuxième trimestre, le PIB ayant progressé de 0,7% par rapport au trimestre dernier, contre une hausse attendue de 0,2% (et de 0,6% le mois précédent).

💶 Politiques monétaires

La Réserve Fédérale américaine (FED) a, comme prévu, relevé son principal taux directeur de 0,75% pour la deuxième fois consécutive. Il s’agit de la quatrième hausse de taux depuis le début de l’année. Jerome Powell s’est montré déterminé à lutter contre l’inflation lors de sa conférence de presse, tout en tentant d’apaiser les anticipations quant aux prochains resserrements monétaires. Il a notamment indiqué qu’à « un moment donné, il serait approprié de ralentir ».

🏢 Résultats d’entreprises

Walmart, le leader mondial de la distribution a abaissé sa prévision de bénéfice annuel pour la deuxième fois en trois mois, arguant que ses clients réduisent leurs dépenses non alimentaires et hors énergie alors que l’inflation rogne le budget des ménages.

Microsoft a annoncé prévoir une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires pour l'année fiscale en cours tandis qu'Alphabet a publié des revenus publicitaires supérieurs aux attentes pour son moteur de recherche Google. Apple et Amazon ont également dévoilé des performances trimestrielles supérieures aux attentes.

📈 Performances

Le sentiment que le ralentissement économique pourrait inciter les banques centrales à réduire l’ampleur de leurs resserrements monétaires, ainsi que les bons résultats d’entreprises ont à nouveau bénéficié aux actions internationales qui ont progressé de 3,3% sur la semaine. Le ralentissement de l’activité pourrait également apaiser la pression sur les prix, ce qui a bénéficié aux obligations européennes qui ont progressé de 1,7% sur la semaine.

💡
À retenir :

• L’activité globale des pays développés continue à montrer des signes de ralentissement. Le PIB des Etats-Unis s’est notamment contracté pour le deuxième trimestre consécutif.

• L’inflation a encore accéléré en juillet en zone euro, elle a atteint un nouveau record à 8,9% (contre 8,6% le mois dernier).

• La Réserve Fédérale américaine (FED) a, comme prévu, relevé son principal taux directeur de 0,75% pour la deuxième fois consécutive. Il s’agit de la quatrième hausse de taux depuis le début de l’année. Jerome Powell s’est montré déterminé à lutter contre l’inflation lors de sa conférence de presse, tout en tentant d’apaiser les anticipations quant aux prochains resserrements monétaires. Il a notamment indiqué qu’à « un moment donné, il serait approprié de ralentir ».

• Les résultats d’entreprises continuent globalement à battre les attentes des analystes. Microsoft a annoncé prévoir une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires pour l'année fiscale en cours tandis qu'Alphabet a publié des revenus publicitaires supérieurs aux attentes pour son moteur de recherche Google. Apple et Amazon ont également dévoilé des performances trimestrielles supérieures aux attentes.

• Le sentiment que le ralentissement économique pourrait inciter les banques centrales à réduire l’ampleur de leurs resserrements monétaires, ainsi que les bons résultats d’entreprises ont à nouveau bénéficié aux actions internationales qui ont progressé de 3,3% sur la semaine. Le ralentissement de l’activité pourrait également apaiser la pression sur les prix, ce qui a bénéficié aux obligations européennes qui ont progressé de 1,7% sur la semaine.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.