Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?

Source : @Bloomberg LP

Macroéconomie

En Chine, la production industrielle a accéléré par rapport au mois dernier et a progressé à un rythme plus rapide qu'attendu, malgré de nouvelles restrictions sanitaires, les problèmes d'approvisionnement et les coupures d’électricité. Elle a en effet progressé de 3,5% en octobre, après +3,1% le mois précédent alors que les analystes anticipaient en moyenne une croissance de 3,0% en rythme annuel.

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 2,2% au 3ème trimestre par rapport au précédent, confortant son retour à la croissance après avoir rebondi de 2,1% au 2ème trimestre. La France voit notamment sa croissance nettement accélérer à 3%, après 1,3% au deuxième trimestre. L'embellie sur le front de la croissance continue de se répercuter sur l'emploi: le taux de chômage de la zone euro a ainsi poursuivi sa baisse en août, touchant 7,5% de la population active, après 7,8% en juin et 7,6% en juillet.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont augmenté en octobre de 1,7% sur un mois, au-delà du consensus (+1,4%) et de la tendance de septembre (+0,7%).  Cette donnée est un signal positif pour la première économie du monde, dont la consommation est le principal moteur, à l'orée de la saison des fêtes de fin d'année, mais elle est gonflée par l'inflation, qui reste très forte.

Politiques monétaires

Bien que la Fed ait réaffirmé, lors de sa dernière réunion, que l'inflation était en grande partie « transitoire » et ne devrait pas justifier une hausse de taux plus rapide qu'anticipé, les membres de la Fed sont de plus en plus nombreux à vouloir accélérer la sortie de la politique monétaire accommodante de la banque centrale. « Si l'inflation ne ralentit pas aussi rapidement que beaucoup le prévoient actuellement, il appartiendra au FOMC de maintenir l'inflation sous contrôle » a estimé un des membres de la FED.

Performances

Les craintes d’une inflation persistante et l’accélération des contaminations du Covid en Europe amenant certains pays comme l’Autriche à prendre des nouvelles mesures de distanciation sociale ont pesé sur les actions internationales qui ont clôturé la semaine en baisse de 0,2%.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.