Yomoni, gestion éclairée

Le principe de la gestion pilotée à horizon.

En choisissant la gestion pilotée à horizon, les sommes versées sur votre PER seront investies selon une grille d’allocation prédéfinie en fonction de votre profil de risque. En clair, pour chaque niveau de risque (prudent, équilibré, dynamique), l’équipe de gestion de Yomoni a créé une répartition de votre versement entre plusieurs fonds d’investissement aux caractéristiques spécifiques (niveau de risque, type d’instruments financiers, objectif de rendement).

Vous n’avez rien à faire, l’équipe de Yomoni se charge d’acheter et de vendre des fonds pour que votre allocation respecte la grille définie. L’équipe peut être amenée à remplacer un fond par un autre si elle identifie un produit plus adapté.

La spécificité de la gestion pilotée à horizon repose sur la répartition, qui est prévue pour évoluer en fonction du temps qui vous sépare du moment où vous prévoyez de partir à la retraite. L’objectif est de réduire le risque global du portefeuille à l’approche de la retraite et de la potentielle récupération des fonds.

L’exemple ci-dessous illustre la grille du profil prudent :

  • À plus de 15 ans de la retraite, les deux fonds Yomoni qui composent la poche plus risquée du portefeuille représentent 70% du portefeuille, de manière à aller chercher de la performance.
  • À moins de 2 ans de la retraite, ils ne représentent plus que 10% du portefeuille. Cela signifie que 90% du portefeuille est investi dans des produits très sécurisés, qui limite très fortement les risques de perte mais aussi le rendement potentiel.

Pourquoi la gestion pilotée à horizon est particulièrement adaptée pour préparer sa retraite avec un PER ?

Les actifs peu risqués ne rapportant quasiment plus rien, il devient indispensable de prendre du risque sur ses placements pour atteindre des rendements intéressants.

L’horizon de placement est, avec la diversification, un des deux principaux leviers pour mitiger le risque financier tout en profitant du rendement associé au risque. En effet, avec des actifs risqués et donc volatiles, vous alternez les pertes et les gains. Si vous n’avez pas le temps d’attendre que les marchés remontent après une baisse, vous pouvez perdre de l’argent. L’investissement avec un horizon de temps long vous permet au contraire d’investir avec du risque pour en tirer du rendement et de disposer de temps pour absorber les phases de crises.

Le PER est justement un produit orienté sur le long terme par nature, du fait de son objet (préparer la retraite) mais aussi de ses caractéristiques (l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite la plupart du temps).

Cet horizon de temps très long, parfois plusieurs décennies, permet donc d’orienter plus facilement les épargnants vers des supports plus risqués, même ceux qui ne sont pas experts en investissement. Toutefois, si l’horizon de temps est long à la mise en place du PER, il se réduit et finit par être très limité à l’approche de la retraite. Il est nécessaire de proposer au plus grand nombre un outil permettant de prendre du risque lorsque l’horizon est long mais également de réduire ce risque à l’approche de l’échéance sans que cela nécessite une expertise ou un suivi particulier : c’est exactement ce que fait la gestion pilotée à horizon. Le gouvernement a d’ailleurs décidé de rendre ce mode de gestion obligatoire par défaut dans tous les PER.

Pourquoi nous vous offrons la possibilité de ne pas réduire automatiquement le risque de votre portefeuille ?

En parallèle de la gestion pilotée à horizon qui est proposée par défaut dans le PER Yomoni, nous offrons également la possibilité de choisir une grille non désensibilisée, c’est à dire une grille fixe dans le temps.

Nous avons fait ce choix car nous recommandons à nos clients de privilégier la sortie en capital fractionnée, c’est à dire un désinvestissement progressif du capital sur plusieurs années, parfois 5 ou 10 ans (lire l'article sur les différentes options de sortie du PER).

Ainsi, les clients qui prévoient de ne pas sortir en rente et qui mettent en place une sortie fractionnée, peuvent continuer à être investis sur le PER pendant 5 à 10 ans après leur passage à la retraite. Or, la date prise en compte pour calculer le niveau de désensibilisation de la gestion pilotée à horizon est justement la date de passage à la retraite. Ainsi un client prévoyant de sortir sur une dizaine d’années après la retraite, verrait son niveau de risque commencer à baisser 25 ans avant la sortie complète, et devenir vraiment très faible 10 à 15 ans avant l’échéance.

Il nous a semblé intéressant de proposer en option la possibilité de ne pas réduire automatiquement le niveau de risque du portefeuille, mais de privilégier une baisse du risque personnalisée, au fur et à mesure de l’approche de l’échéance réelle du désinvestissement. C’est l’objet de la gestion pilotée non désensibilisée.

En synthèse, nous recommandons aux personnes n’ayant pas de vision précise de leurs projets ou besoin à la retraite, de conserver la gestion pilotée à horizon par défaut (c’est-à-dire avec désensibilisation). Par contre, nous recommandons aux personnes prévoyant de sortir en plusieurs fois, d’étudier la mise en place d’une gestion pilotée non désensibilisée au démarrage. Ils pourront se reposer la question à 5 ou 6 ans de la retraite, en fonction de leur situation avec le support de nos conseillers.