Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?
Source : @Bloomberg LP

Situation en Ukraine

Les tensions géopolitiques sont montées d’un cran à la suite de l’arrêt des livraisons de gaz russe à la Pologne et à la Bulgarie, tous deux membres de l’Otan et de l’Union européenne. L’utilisation par Moscou de l’arme énergétique fait craindre que d’autres pays européens ne soient ciblés par la suite après leur refus de payer leurs importations de gaz en roubles. Par ailleurs, contrarié par les livraisons d’armes venues de plusieurs pays occidentaux pour appuyer l’Ukraine, Vladimir Poutine a une nouvelle fois brandi la menace nucléaire.

Situation sanitaire

De nouvelles mesures sanitaires ont encore été prises en Chine, avec notamment le confinement de plusieurs grandes villes. Pékin, où les autorités testent massivement la population, pourrait à son tour être confinée.

Politiques monétaires

La Banque Populaire de Chine a décidé de réduire de 1% le taux des réserves de changes obligatoires des banques commerciales. La banque centrale s’est par ailleurs engagée à promouvoir une orientation stable et saine des marchés financiers.

Le gouvernement a par ailleurs annoncé de nouveaux projets d’investissements dans les infrastructures afin de relancer une économie freinée par les mesures de confinements qui paralysent plusieurs grandes villes du pays.

Macroéconomie

Le climat des affaires en Allemagne (indice Ifo) a enregistré une hausse surprise en avril, ce qui suggère un moindre pessimisme de la part des dirigeants d'entreprise concernant les perspectives économiques. L'indice est en effet remonté à 91,8 ce mois-ci, contre 90,8 au mois de mars. Par ailleurs, l’inflation a légèrement accéléré en zone euro en avril à 7,5% en rythme annualisé contre 7,4% le mois dernier. Mais ce chiffre était en ligne avec les attentes des analystes et les prix n’ont augmenté que de 0,6% sur un mois (vs 2,4% le mois dernier).

Selon une première estimation, le PIB s’est contracté de 1,4% en rythme annualisé aux Etats-Unis au premier trimestre 2022, alors que les analystes s’attendaient à une hausse de 1,1%. Mais le ralentissement de l'économie américaine s'explique principalement par un déficit plus important de la balance commerciale, la consommation ayant bien tenu.

Résultats d’entreprise

Microsoft, Meta (Facebook) et Apple ont publié des résultats supérieurs aux attentes, Alphabet (Google) a déçu sur son chiffre d’affaires, les annonceurs ayant réduit leurs dépenses de publicité. Amazon a publié des résultats conformes aux attentes, mais à déçu sur ses prévisions plus faibles qu’espéré en raison de la hausse généralisée des coûts.

Performances

Les craintes de ralentissement de l’économie chinoise, exposée à la politique de « zéro Covid », et de durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine ont continué à peser sur les actions internationales qui ont baissé de 2,6%. Le rendement à 10 ans des bons de Trésor américains est toujours sous pression, proche des 3,0%.

Vous avez un projet d'investissement ?

En quelques minutes, vous détaillez votre projet et nous vous proposons une solution adaptée à votre profil d'investisseur.

Les supports d’investissement présentent des risques de perte en capital.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.