Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?
Source : @Bloomberg LP

Macroéconomie

En Chine, la consommation a chuté en avril sous l’effet de la politique zéro-Covid appliquée dans le pays. L’indice PMI des services est en effet tombé à 36,2, proche de son plus bas niveau atteint en février 2020 (à 26,5).

En zone euro, l’activité industrielle est restée dynamique, l’indice PMI manufacturier s’étant établi à 55,5 en avril contre 56,5 le mois dernier. La consommation, quant à elle, a continué d’accélérer malgré les tensions inflationnistes et la guerre en Ukraine. L’indice PMI des services a en effet affiché un niveau de 57,7 contre 55,6 en mars.

Aux Etats-Unis, l’activité a ralenti en avril par rapport au mois précédent, mais est restée soutenue aussi bien dans l’industrie (avec un indice ISM manufacturier à 55,4 vs 57,1 en mars) que dans les services (avec un indice ISM des services à 57,1 vs 58,3 le mois dernier). Par ailleurs, l’économie américaine a créé 428 000 emplois dans le secteur non agricole le mois dernier, contre 380 000 attendues et 428 000 en mars. Le taux de chômage est resté stable à 3,6% de la population active. Enfin, le salaire horaire moyen a augmenté de de 5,5% sur un an (en ligne avec les attentes) et de 0,3% sur un mois (vs 0,5% le mois dernier).

Politiques monétaires

La Réserve fédérale américaine (FED) a, comme attendu, relevé son principal taux directeur de 50 points de base (0,5%) pour le porter dans une marge de 0,75% à 1%. Elle a, par ailleurs, annoncé le lancement du processus de réduction de la taille de son bilan, de plus de 9 000 milliards de dollars, à raison de 47,5 milliards de dollars par mois pendant trois mois, avant de doubler le montant à 95 milliards de dollars.

L’institution a laissé entendre que d'autres hausses de taux - potentiellement de même ampleur - suivraient, afin que l’inflation revienne vers son objectif de 2%. Elle a écarté, pour le moment, la perspective d’une hausse de 75 points de base (0,75%) des taux directeurs. Jerome Powell, le patron de la Fed, a estimé que l'économie américaine restait en bonne santé et qu'elle était capable de supporter la remontée des taux à venir, ajoutant que "nous avons de bonnes chances d'éviter une récession". Malgré la contraction du PIB des Etats-Unis au premier trimestre, "les dépenses des ménages et l'investissement des entreprises restent solides et la croissance de l'emploi a été robuste".

Performances

Les marchés sont restés très volatils, les investisseurs craignant à la fois que les banques centrales n’agissent pas assez rapidement pour tenter d’enrayer la flambée des prix, tout en redoutant qu’un resserrement trop brutal ne finisse par paralyser la croissance. Au final, les actions internationales ont clôturé en baisse de 1,5% sur la semaine. Le rendement à 10 ans des bons de Trésor américains est toujours sous pression et a dépassé la barre des 3,0%.

Vous avez un projet d'investissement ?

En quelques minutes, vous détaillez votre projet et nous vous proposons une solution adaptée à votre profil d'investisseur.

Les supports d’investissement présentent des risques de perte en capital.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.