Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?

Source : @Bloomberg LP

Macroéconomie

En Chine, l'indice PMI manufacturier est repassé au-dessus du seuil critique des 50 points, à 50,2, à la faveur de l’assouplissement progressif des restrictions sanitaires. L’amélioration est également sensible dans les services avec un indice à 54,7 points, contre 47,8 en mai. Par ailleurs, les autorités chinoises ont annoncé une réduction de la durée des quarantaines pour les étrangers, qui passe ainsi d'environ 21 jours à sept jours à l'hôtel plus trois jours d'observation à domicile.

En zone euro, les prix à la consommation ont grimpé de 8,6% sur un an au mois de juin, contre 8,1 % le mois précédent. Désormais, l'inflation dépasse les 10% dans neuf pays de la zone euro. Cette nouvelle accélération de l'inflation est en grande partie expliquée par les prix de l'énergie qui ont bondi de 42% en un an.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board a nettement baissé de 103,2 à 98,7 et les dépenses des ménages ont déçu car elles n'ont progressé que de 0,2% en juin (vs 0,6% le mois dernier et 0,4% attendus). L'activité industrielle a également ralenti sur le mois, l'indice ISM manufacturier affichant un niveau de 53,0 vs 56,1 le mois dernier.

Politiques monétaires

Lors de son discours d’ouverture du forum annuel de la BCE à Sintra, au Portugal, Christine Lagarde a réaffirmé son intention de relever les principaux taux directeurs de 0,25% en juillet, et qu’une hausse plus importante pourrait intervenir en septembre si nécessaire. Elle a par ailleurs indiqué que le nouveau programme d’achat d’obligations en cours d’élaboration veillera à empêcher un creusement excessif des écarts de rendements au sein de la zone euro.

La banque centrale chinoise a, quant à elle, réaffirmé sa politique accommodante pour éviter un ralentissement trop brutal de l’économie du pays.

Performances

Les inquiétudes liées à l'inflation et au resserrement des politiques monétaires des grandes banques centrales qui pourrait peser sur l’activité ont à nouveau pénalisé les actions internationales qui ont baissé de plus de 2% sur la semaine.

💡
À retenir :

• L'économie chinoise continue à montrer des signes d’amélioration sous l’effet de l’assouplissement progressif des restrictions sanitaires.

• En revanche, l’activité continue à ralentir aux Etats-Unis et en Europe où l’inflation a atteint un nouveau record à 8,6% sur un an.

•Les inquiétudes liées à l'inflation et aux répercussions sur l'économie ont à nouveau pénalisé les actions internationales qui ont baissé de plus de 2% sur la semaine.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.