Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé


Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation à la mi-octobre ? Quelles actualités faut-il retenir ?

Source : @Bloomberg LP

Macroéconomie

En Chine, les exportations ont progressé de 28,1% en septembre, dépassant les attentes des analystes (à 21%), après une augmentation de 25,6% en août. Par ailleurs, les prix à la production ont progressé plus rapidement que prévu en septembre, sous l'effet de la flambée du prix des matières premières. L'indice des prix à la production (PPI) a en effet progressé de 10,7% en rythme annuel, son rythme le plus rapide depuis que les données ont commencé à être enregistrées.

En zone euro, l’indice ZEW (qui évalue les perspectives économiques en Allemagne sur six mois) a baissé en septembre (à 22,3) pour le cinquième mois consécutif. Les industriels s’inquiètent notamment du fait que les problèmes persistants dans les chaînes de production impactent significativement les bénéfices dans l’industrie, et la construction automobile en particulier.

Aux Etats-Unis, le taux d'inflation a atteint 5,4% au mois de septembre en rythme annualisé, très légèrement supérieur au consensus de 5,3%. L'inflation dite "core", c'est-à-dire ajustée des éléments les plus volatils (alimentation, énergies...), s'est établie à 4%, stable par rapport au mois d'août et parfaitement conforme au consensus des analystes. Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont repassées sous la barre des 300 000 pour la première fois depuis mars 2020 (à 293 000). Enfin,  les ventes au détail ont progressé de 0,7% en septembre, après une hausse de 0,9% en août, alors que les analystes prévoyaient un tassement de la consommation et un recul 0,2%. Cette évolution suggère que la recrudescence des contaminations liées au variant Delta du coronavirus cet été a poussé les Américains à réduire leurs dépenses dans les services comme les voyages ou les divertissements au profit des biens de consommation.

Politiques monétaires

Dans les « minutes » de la dernière réunion de son comité de politique monétaire, la Fed indique que ses responsables considérant que « la reprise économique est globalement restée bien orientée, le processus d’une réduction graduelle de ses achats d’actifs, qui s’achèverait vers le milieu de l’année prochaine, serait probablement approprié ». Les analystes anticipent désormais qu’une décision pourrait être annoncée mi-novembre ou mi-décembre.

Performances

De solides résultats d’entreprises, et des banques américaines en particulier, ont tempéré les craintes de ralentissement de la croissance induite par la flambée des prix de l’énergie et les tensions sur les chaînes d’approvisionnement. Morgan Stanley, Citigroup, Bank of America,  Wells Fargo et Goldman Sachs ont en effet affiché des résultats solides, avec notamment des résultats records dans leurs activités de fusions et acquisitions. Les actions internationales ont ainsi clôturé la semaine en hausse de 2,2% et le taux d’emprunt d’Etat à 10 ans américain est repassé en-dessous des 1,6%, profitant aux valeurs de croissance.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.