Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?
Source : @Bloomberg LP

Situation en Ukraine

A retenir cette semaine sur la situation en Ukraine :

  • Après le retrait de l’armée russe du Nord du pays, les combats se sont concentrés sur la région du Donbass dont la prise de contrôle est devenue leur priorité.
  • De nouvelles sanctions économiques ont été prises contre la Russie par les pays occidentaux après la découverte du massacre de Boutcha.
  • L'Assemblée générale de l'ONU a suspendu jeudi la Russie de son siège au Conseil des droits de l'homme des Nations unies en raison de l'invasion de l'Ukraine.

Contexte politique

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le second tour des élections présidentielles de la France. Le second tour s’annonce serré entre Président sortant et sa rivale du Rassemblement national. Une victoire de cette dernière, réputée anti-européenne, est un sujet d’inquiétudes pour les investisseurs. Elle serait probablement un frein à la cohésion européenne et les dépenses publiques pourraient augmenter significativement.

Macroéconomie

En zone euro, le PMI des services du mois de mars a été revu à la hausse à 55,6 (vs 55,5 le mois dernier), la levée des mesures de distanciation sociale ayant compensé l’impact négatif de la guerre en Ukraine sur la consommation.

Aux Etats-Unis, la consommation a accéléré au mois de mars, l’ISM non manufacturier affichant un niveau de 58,3 contre 56,5 le mois dernier.

Politiques monétaires

En zone euro, le compte-rendu du dernier Conseil des gouverneurs n’a pas donné de visibilité sur la politique monétaire prévue par la BCE puisqu’il a mis en exergue des oppositions entre les membres de la BCE qui souhaitent accélérer le rythme de la réduction du soutien monétaire, et ceux qui pensent que la croissance est trop fragile pour supporter une politique monétaire moins accommodante.

Aux Etats-Unis, il ressorti des minutes du dernier comité monétaire de la FED que les responsables sont déterminés à combattre l’inflation, au risque de provoquer un ralentissement économique. Certains jugent que des hausses de 0,50% des taux directeurs pourraient être appropriées à cette fin et la FED projette de réduire rapidement la taille de son bilan (qui s’élève actuellement à 9 000 milliards de dollars).

Performances

Les  actions internationales ont baissé de 1,4% sur la semaine, pénalisées par un regain de craintes inflationnistes. Le rendement à 10 ans des bons de Trésor américains a été sous pression et a atteint 2,7%.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.