Yomoni : investissez mieux !

Chaque lundi, notre Directeur de Gestion analyse et commente les marchés financiers. Quelle est la situation sur la semaine passée ? Quelles actualités faut-il retenir ?

Source : @Bloomberg LP

🌍 Macroéconomie

Etats-Unis

La contraction du PIB de la 1ère économie mondiale au 2ème trimestre est moins importante qu’estimée, ce qui dissipe les craintes d’une récession imminente.

L’inflation recule de 0.1%.

Zone euro

L’Allemagne échappe de justesse à la stagflation (Stagnation de l’économie, c’est-à-dire le PIB, et augmentation des prix) au 2ème trimestre en enregistrant une croissance de 0.1%. Une performance meilleure qu'attendue qui ne dissipe pas pour autant les craintes de récession.

Les données PMI de milieu d’année de l’Allemagne et de la France révèlent que les économies de ces 2 pays se sont probablement toutes deux contractées en août.

Grande Bretagne

Les chiffres de l’inflation dans les prochains mois pourraient être encore pire que ceux annoncés la semaine dernière. En effet, La banque américaine Citi prévoit que l’inflation pourrait atteindre 18% début 2023, soit 9 fois l’objectif que s’est fixé la Bank of England.

💶 Politiques monétaires

Etats-Unis

Lors de la très attendue conférence annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, Jérôme Powell a annoncé que la FED poursuivra son combat contre l’inflation, notamment à travers les hausses de taux. Le discours de Powell a surpris les investisseurs alors que ces derniers s'attendaient à une approche plus souple. Le président de la Fed a expliqué qu'il fallait continuer à prendre les mesures nécessaires pour que l'inflation retourne à des niveaux acceptables.

Zone euro

Les probables entrées en récession de l’Allemagne, la France, et la zone Euro dans son ensemble, ne semblent pas empêcher la BCE de prendre exemple sur la FED et de poursuivre son resserrement monétaire et ainsi continuer à augmenter le coût du crédit dans les mois à venir afin de lutter contre l’inflation. Fabio Panetta, un membre du directoire de la BCE, nuance en affirmant que l’imminence d’une récession pourrait atténuer les pressions inflationnistes et diminuer ainsi la nécessite d’une forte hausse des taux. D’autres membres de la BCE veulent un relèvement des taux de 75 points de base dès septembre.

Grande Bretagne

Les prévisions d’inflation vont sûrement pousser la BOE à remonter très nettement ses taux directeurs

Chine

A contre-courant des autres banques centrales américaine et européennes, la PBOC a annoncé la semaine dernière abaissé son taux préférentiel de prêt afin de stimuler la demande de crédit et faire face au ralentissement économique du pays.

📈 Performances

Le ministre saoudien du pétrole a déclaré cette semaine que l’OPEP+ (L’OPEP+ est une organisation intergouvernementale de 13 pays exportateurs de pétrole dont la Russie) est en mesure de faire face aux enjeux économiques actuels et a la flexibilité de réduire la production. Ces commentaires ont fait monter les cours de l’or noir.

La parité Euro-Dollar s’est encore dépréciée cette semaine et s’échangeait à 0.99 vendredi.

Les taux US se sont à peine appréciés cette semaine malgré le discours de Jérome Powell.

Les principales places boursières mondiales ont clôturé dans le rouge cette semaine ; le MSCI World perd plus de 3%.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.