Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé

L’acquisition d’un produit labellisé donne au consommateur la sensation d'accomplir un acte en accord avec ses valeurs. Ces étiquettes fortement implantées dans le domaine de l’alimentaire se sont peu à peu étendues à d’autres domaines comme la mode, l’ameublement... et ces dernières années à l’investissement financier.

Mais l’investissement labellisé, promesse du respect de certains engagements (solidaires, écologiques, économiques) et d’un cahier des charges préétabli, n’en reste pas moins un investissement financier.

Nous souhaitons aujourd’hui vous rappeler les bons réflexes pour un investissement certes engagé, mais toujours éclairé.

1/ Choisissez le bon label pour votre investissement socialement responsable

Au-delà d’une recherche de rentabilité, de transparence ou encore de digitalisation, bon nombre d’entre vous souhaitent que leurs investissements répondent à des aspirations plus profondes. C’est une bonne chose : quoi de mieux qu’une économie répondant aux enjeux sociétaux ?

Les labels sont censés permettre de distinguer facilement les fonds pratiquant une démarche responsable. Cependant, les labels ont tendance à se multiplier, portés par un engouement fort pour ce type d’investissement.

Ethibel, Label ISR, démarche ESG, Finansol, Financité & FairFin, Greenfin, sans oublier le dernier-né Relance (et nous en oublions sans doute) : vous avez l’embarras du choix.

La première étape, c’est d’abord de comprendre le cahier des charges du label lié au produit que vous envisagez de souscrire. Les engagements peuvent être très divers : veillez à ce qu’ils correspondent à vos aspirations personnelles, qu’elles soient écologiques, sociales, environnementales ou encore économiques.

Souhaitez-vous prêter à des agriculteurs réalisant une transition vers le bio ? Financer des productions d’électricité décarbonée ? Investir en fonds propres dans un projet à fort impact social, mais sans doute très peu rentable ? C’est à ce stade que les labels peuvent vous être utiles, notamment si vous optez pour l’investissement solidaire, dans lequel le retour financier sur investissement passe au second plan.

Chez Yomoni, par exemple, dans le cadre des mandats responsables, 100% des actifs sont labellisés Greenfin et ISR lorsque c’est possible (nous précisons "lorsque c'est est possible" car il n’existe pas encore de labels pour les emprunts d’État, qui peuvent composer jusqu’à 20% d’un profil P6 par exemple).

Investissement responsable | Yomoni
Choisissez Yomoni Responsable, l’Assurance-vie au coeur de l’Investissement Socialement Responsable, qui favorise les critères ESG et les labels d’Etat dans ses allocations.

Choisir le label adapté à vos aspirations n’est toutefois que la première étape. Rassurez-vous, pour la suite, rien de très compliqué, il suffit de revenir aux bases : vous soutenez une cause certes, mais vous êtes en premier lieu en train d’investir votre épargne !

2/ Veillez à l’adéquation du profil de risque

Qui dit investissement solidaire ou écologique ne dit pas absence de risque de perte en capital !

On ne vous le répétera jamais assez : la règle fondamentale de tout investissement, c’est la nécessaire corrélation entre votre durée d’investissement et votre exposition au risque.

En d’autres termes, plus votre horizon d’investissement est lointain, plus vous pouvez prendre de risque. En effet, ce dernier se lissera sur la durée. À l’inverse, s’exposer aux marchés actions sur un temps très court est purement spéculatif, avec ou sans label.

En pratique, chez Yomoni c’est assez facile : il vous suffit de choisir le profil qui vous convient le mieux dans notre gamme de 9 profils entre P2 et le P10… et vous pouvez compter sur notre algorithme pour vous y aider. Cependant, toutes les plateformes d’investissement ne sont pas aussi pédagogiques.

Pour permettre à chacun de mieux s'y retrouver, la réglementation européenne a défini un indicateur standardisé : le SRRI (Indicateur Synthétique de Risque et de Rendement). Il classe chaque fonds d’investissement en fonction de son niveau de risque sur une échelle allant de 1 à 7 : c’est une classification graduelle.

Pour les durées d’investissement inférieures à 3 ans, nous vous suggérons de rester sur des fonds classifiés jusqu’à 2. Pour les investissements de moyen terme entre 3 et 5 ans, optez plutôt pour des fonds allant de 3 à 4 et pour les investissements long terme, vous pouvez opter pour les fonds de la catégorie 5 et plus.

Établir le bon niveau de risque est essentiel pour éviter les déconvenues, mais cela n’est pas suffisant. Comme vous le savez, les frais de gestion peuvent avoir un impact considérable sur votre rentabilité.

3/ Réduisez les frais

Qui dit fonds d’investissement labellisé dit avant tout fonds d’investissement. Il faut toujours revenir à la base de ce que nous sommes en train de faire.

Comme vous le savez, la gestion ne s’opère pas seule et surtout représente un coût, qui n’est pas toujours clairement indiqué. Les fonds labellisés ne dérogent pas à cette règle

Comme nous vous l’avons expliqué lors de notre webinaire, l’investissement responsable est créateur de performance et donc de rentabilité. Encore faut-il que celle-ci soit justement répartie entre le gestionnaire et vous, l’investisseur.

Chez Yomoni, mandat ESG ou mandat classique, les frais sont clairement exposés, en toute transparence et surtout sans surprise.  Mais parfois la recherche de cette information peut se transformer en véritable chasse au trésor.

Notre recommandation en la matière est de demander ou de télécharger sur internet le DICI (document d’information pré-contractuel, qui doit être obligatoirement remis avant l’investissement) du fonds convoité. Pas de panique, ce document fait généralement deux pages. Sur la seconde page, vous trouverez un tableau récapitulatif des frais.

Votre fonds ou son distributeur peuvent prélever des frais d’entrée (prélevés directement sur le capital à investir), mais vous devez surtout vous focaliser sur les frais de gestion, aussi appelés les frais courants. Ce sont eux qui seront prélevés chaque année sur l’encours de votre contrat. Ce sont également eux, lorsqu’ils sont trop importants, qui peuvent anéantir une partie de votre performance.

Soyez vigilants en la matière et n’oubliez pas que le label n’est pas gratuit.

À ce stade de votre projet d’investissement, vous avez a priori choisi le bon profil et vous êtes informé du coût de votre investissement.

Reste une dernière information importante à vérifier : la nature financière même de votre investissement.

4/ Comprenez la nature de votre investissement

Suite à la crise du COVID, bon nombre de sociétés françaises se trouvent en difficulté avec des probables répercussions économiques importantes. Après avoir lancé le fonds de capital-risque Bpifrance Entreprises 1, le gouvernement a soutenu l'émergence d’un label (le Label Relance) et encouragé le lancement de fonds d’investissement visant à soutenir le tissu économique français.

Ces fonds sont généralement classés dans la catégorie 5 et plus dans l'échelle de risque SRRI. Ils sont principalement investis en actions, et généralement dans des sociétés qui ne sont pas cotées en bourse. Ceci entraîne non seulement un niveau de risque important, mais aussi des répercussions sur le fonctionnement de votre investissement ; notamment en termes de liquidité et de disponibilité des avoirs.

Un autre bon exemple en ce domaine est celui donné par le directeur de LITA (https://fr.lita.co/) lors de notre webinaire sur l’Investissement Responsable. Lita est une plateforme qui propose de financer directement les entreprises. Tout en restant dans le domaine de la finance participative, vous pourrez y trouver des produits de crowdfunding soit par prêt, soit par prise de participation au capital en actions (“equity”).

Dans les deux cas, vous financez des entreprises, mais la disponibilité n’est pas la même : dans le premier cas, vous avez un horizon d’investissement contractuel grâce au contrat de prêt, dans le second, vous n’avez aucune date d’échéance puisque vous devenez associé au capital.

En conclusion : conservez la même rigueur que pour un investissement traditionnel

Pour investir efficacement, au-delà de votre intention première (réaliser un investissement responsable attesté par un label), revenez-en aux bases de l’investissement et tâchez de garder la même rigueur d’appréciation que lorsque vous investissez “sans label”.

Pourquoi le faites-vous ? Pour quelle durée ? Comment fonctionne le produit sur lequel vous êtes investi ? Les capitaux sont-ils bloqués ? Et si oui sur quelle durée ? Quel est le coût de votre engagement ?

Le proverbe dit “un homme averti en vaut deux”... il en va de même pour vous investisseur(se) !


Le contrat d'assurance-vie Yomoni Responsable a recours à des investissements en unités de compte, supports d'investissement qui présentent un risque de perte en capital.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.