Yomoni, gestion éclairée

Avant de commencer à investir, vous vous posez sans doute quelques questions en voyant apparaître des termes jamais vus auparavant. Pas de panique, voici un lexique pour apprendre les bases des grands piliers de l’investissement.

Comment fonctionne une action ?

Une action est une part de capital émise par une société sur un marché. La rencontre d’une offre (la société) et d’une demande (le futur actionnaire) donnera lieu à une transaction qui permettra à la société de vendre une partie de son capital moyennant un prix. Théoriquement, ce prix se fixe en fonction de l’offre et de la demande.

Répondant aux lois de l’offre et de la demande, les actions sont sensibles aux variations tant à la baisse qu’à la hausse. Votre portefeuille sera donc constitué à majorité d’actions si vous aimez le risque.

Comment fonctionne une obligation ?

Tout simplement, une obligation est un prêt réalisé par un État ou une société afin d’emprunter de l’argent en échange d’un «coupon ». Ce coupon donne lieu à un rendement financier annuel d’un certain pourcentage.

Généralement, les particuliers n’achètent pas d’obligations directement. Ce sont les investisseurs institutionnels (banques, assurances, fonds d’investissement) qui souscrivent aux obligations. On parle alors de négociations de gré à gré. Les particuliers accèdent ensuite aux obligations via des intermédiaires financiers.

Les bons du trésor

Les bons du trésor sont des obligations émises par les États afin de financer leur dette. Ce levier financier est très utilisé par les États.

Théoriquement, les obligations sont assez sécurisées car les taux sont généralement fixés en avance et il n’y a peu de place aux surprises. Le seul risque est le défaut de paiement d’un État (rare mais possible) ou d’une société (rare également pour les sociétés côtées en bourse).

À l’inverse des actions, les obligations seront majoritairement présentes dans un portefeuille peu risqué.

Comment fonctionne le marché monétaire ?

Le marché monétaire est un marché dit de « court-terme » où les investissements ont une durée très limitée dans le temps (entre 1 et 2 ans). Ce marché est très utilisé par les banques, les États et les grandes entreprises pour se procurer des financements rapides ou bien pour placer leurs avoirs sur du court terme.

Ce marché est difficilement accessible par un particulier. C’est pourquoi vous trouverez souvent une partie de votre investissement en « monétaire » au sein votre panel d’investissements Yomoni.

Comment fonctionne la gestion de fortune ?

Accessibles qu’aux personnes disposant d’un capital de départ allant fréquemment de 100 000 à 200 000€ jusqu'à plusieurs millions d’euros, le gestionnaire de fortune ne fera pas que vous conseiller mais vous accompagnera dans votre projet d’investissement.

Cette notion d’accompagnement est la différence entre une banque de détail (la banque de quartier) et une banque d’investissement. Le gestionnaire de patrimoine prendra en compte vos projets (retraite, achat immobilier, etc), votre âge et vos attentes en termes de rendements financiers.

Ce sera votre guide pour investir dans divers produits financiers et respecter la règle d’or en investissement : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Comment fonctionne un gestionnaire d’épargne en ligne ?

Un gestionnaire d’épargne en ligne agit tout simplement comme un gestionnaire de fortune en vous guidant dans vos projets d’investissements.

La seule différence réside dans l’accessibilité : tout le monde peut accéder à un gestionnaire en ligne. Quel que soit le montant, le statut ou bien les projets de l’épargnant, le gestionnaire en ligne vous accompagne dans le placement de votre épargne en toute transparence. De plus, vous pouvez lui poser n’importe quelle question à tout moment de la journée !

Des conseils en investissements

Ce concept de gestionnaire en ligne est exactement ce que Yomoni propose à ses clients. Une accessibilité totale, un accompagnement et surtout des conseils d’investissements venant de professionnels issus du métier de la gestion de fortune pour les plus grandes banques.