Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé

Chez Yomoni, le client est au cœur de la stratégie de développement.

Notre principale préoccupation est clairement de mieux vous connaître et vous comprendre pour anticiper vos principaux besoins en matière d’investissement.

Dans le dernier sondage “ les Français et l'épargne : comportements, perceptions, aspirations" que nous avons organisé avec l’institut Viavoice, vous êtes 84% à avoir de l’épargne de côté mais seulement 45% à avoir de l’épargne risquée que nous appellerons par différenciation “investissement”.

Alors, pourquoi et comment passer du statut d’épargnant à celui d’investisseur ? Comment devenir acteur de son patrimoine financier ?

La réponse doit bien évidemment être abordée sous différents aspects. Plutôt que de se pencher sur les raisons déjà bien connues pour lesquelles les épargnants se cantonnent à leurs livrets bancaires, voire même à leur compte courant, nous souhaitons aujourd’hui mettre en lumière les raisons et leviers qui pourront vous amener, vous aussi, à passer du côté éclairé de la gestion financière.

Pourquoi rechercher la performance ?

Avoir de l’épargne de côté est une étape primordiale et indispensable dans la construction de votre patrimoine. Cependant, elle n’est pas suffisante. En effet, cette épargne bien que garantie en capital, peut dans la durée subir l’érosion monétaire et vous faire perdre votre pouvoir d’achat. Surtout si vous en détenez de manière importante.

Pour rappel, votre épargne dite de précaution ne doit pas dépasser 3 à 6 mois de salaire.

Bien évidemment, si vous avez un projet important sur un horizon de deux ans comme par exemple l’achat d’un bien immobilier, d’une voiture... ce montant peut être plus important. Pour le reste, il faut optimiser votre surplus d'épargne.

Les principaux leviers

  • “Le savoir c’est le pouvoir”

L’un des principaux leviers qui ressort de notre sondage est le besoin d’une meilleure connaissance des placements financiers.

Et sur ce point, nous ne pouvons que nous aligner : qui aimerait en effet se jeter à l’eau sans savoir nager ?

Spéculation, technicité, difficultés d’accès: la Bourse et ses placements ont longtemps souffert d’une image à connotation négative. Heureusement, les choses évoluent. Depuis quelques années déjà, certains acteurs tendent à démocratiser l’investissement pour le rendre accessible au plus grand nombre. Cela a d’ailleurs été un des fers de lance de Yomoni. Et nous ne sommes pas les seuls.

Ainsi vous pourrez trouver en ligne de nombreuses plateformes et blogs pour vous accompagner dans cette démarche. Nous essayons d'ailleurs d'en mettre un(e) en avant tous les mois dans notre “Tribune”.

Cela vous aidera déjà à déblayer le terrain de vos premiers investissements de manière simple et progressive.

  • Une autonomie “accompagnée”

Vous êtes 78% à vouloir conserver une dose d'autonomie dans la gestion de vos placements. Mais 48% souhaitent également être accompagnés dans leur démarche.

Bonne nouvelle ! Les deux sont parfaitement compatibles.

Chez Yomoni, tout est fait pour vous rendre autonome. Parcours de souscription entièrement digitalisé et espace client intuitif, vous pouvez lancer seul, vos projets d'investissements en quelques clics et les suivre en toute autonomie.

À tout moment, si vous le souhaitez, notre service client et notre équipe Conseil se tiennent à votre entière disposition pour répondre à une question précise ou vous accompagner plus globalement dans votre projet.

Nous vous proposons des solutions, vous décidez.

Information

Les supports d'investissements des produits proposés par Yomoni présentent un risque de perte en capital.

  • La nécessité d’avoir un objectif financier

43% d’entre vous sont motivés par un but bien précis. Cela peut être l’acquisition d’un bien immobilier, la préparation de votre retraite, le financement des études de vos enfants...ou tout autre projet qui vous parle.

Dans notre sondage, ce levier apparaît comme plus important que le fait d’avoir une somme à placer suite à un héritage/donation ou une augmentation de salaire.

Et c’est justement sur ce dernier point que je trouvais intéressant de revenir.

En effet, beaucoup d’épargnants ne passent pas le cap de l’investissement car ils pensent que ce n’est pas pour eux, car ils n’ont pas de “capital de départ”. Entendez par là une somme significative à placer sur les marchés.

À l’inverse, une personne qui se retrouve du jour au lendemain avec cette fameuse somme peut également être bien embarrassée de savoir comment la placer.

Comme expliqué ci-dessus, grâce à la démocratisation des investissements financiers, pour se lancer, il n’est pas nécessaire d’avoir un gros capital de départ mais des objectifs. Il suffit simplement de se projeter sur vos besoins et objectifs à venir.

Au-delà d'être un excellent levier pour passer à l’action, la projection va également vous permettre de choisir le bon niveau de risque pour vos placements.

En effet, et comme nous ne cessons de vous le répéter, le niveau de risque de vos investissements doit être strictement corrélé à la durée de votre investissement.

Si par exemple vous décidez d’épargner pour les études supérieures de vos enfants et que ceux -ci ont respectivement 2 et 4 ans alors vous pourrez aisément opter pour des profils long terme investis en actions comme les profils 8 à 10 chez Yomoni. À l’inverse si vous enfants ont 15 ans, vous opterez plutôt pour un profil plus sécuritaire comme le profil 3.

Comme vous l’aurez compris, la capitalisation boursière n’est plus un domaine réservé à une élite.

C’est un sujet qui concerne le plus grand nombre et qui peut avoir une répercussion importante sur votre avenir financier. Qu’importe le montant avec lequel vous démarrez, l'important c’est justement de démarrer... bien accompagnés.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.