Yomoni, gestion éclairée

Nous suivons avec beaucoup d’intérêt les statistiques concernant les actions des investisseurs Yomoni et nous nous sommes dit qu’elles pouvaient vous intéresser. C’est pourquoi, en toute transparence et de manière très factuelle, nous souhaitons vous montrer comment agit notre communauté d’investisseurs depuis le 22 février, date à laquelle les marchés boursiers ont commencé à chuter.

Avez-vous été solides dans la tempête ? 👌

Depuis le 22 février, nous avons eu 5,4 mn€ de versements complémentaires pour 3,2mn€ de retraits partiels ou totaux soit un solde net de 2,2mn€ hors nouvelles souscriptions. Ce solde, largement positif au milieu d’une telle tourmente, est un signe de confiance très fort. C’est aussi la preuve de votre conviction dans une approche disciplinée et à long terme de vos investissements. Mais ces mouvements peuvent aussi être liés à des moments de vie spécifiques, des rentrées ou des besoins d’épargne, qui ne dépendent que de votre situation du moment et de vos projets personnels. Ils seraient ainsi indépendants des mouvements des marchés et de notre stratégie de gestion. Etudions donc les demandes de modifications de profils de vos mandats qui sont intervenues pendant cette période pour en tirer plus d’enseignements.

97,8 % de nos mandats sont restés solidement sur leur profil de risque d’origine défini au démarrage de l’investissement. Ainsi, seuls 2,2 % de nos mandats ont vu leur profil modifié. C’est un chiffre faible qui démontre la discipline et le sang froid dont vous avez su faire preuve. On met souvent en avant les investisseurs professionnels et leur capacité à prendre du recul lorsqu’une crise survient. Et au contraire, on s'inquiète beaucoup des particuliers moins avertis qui ont tendance à subir le jeu de leurs émotions et à prendre de ce fait des décisions décalées, souvent destructrices de performances sur le long terme. A ce stade, ce n’est pas du tout le cas dans l’écosystème Yomoni.

Dans les 2,2 % de mandats modifiés, quels sont les profils de risque qui l’ont été le plus ?

De manière sans doute contre-intuitive, proportionnellement, ce sont les mandats avec les profils les plus prudents qui ont subi le plus grand nombre de modifications (10 % des profils 2 ont été modifiés) tandis que ceux avec le plus de risque sont restés très stable (1 % des profils 10 ont été modifiés). L’information est à prendre avec des pincettes car nous avons beaucoup plus de mandats avec des profils à risque élevé que de profils à risque faible.


Dans les 2,2 % de mandats modifiés, quel a été le sens des changements de profils opérés ?

Deux tiers sont une modification avec une baisse du risque  et un tiers avec une hausse du risque. C’est donc l’équilibre actuel des forces entre l’investisseur angoissé dont l’appétence au risque était sans doute mal calibrée au départ et l’investisseur opportuniste qui a considéré que les cours actuels étaient de belles portes d’entrée, quitte à forcer sa configuration initiale.

Un nombre certain de mandats avec des profils peu risqués comme le Y1 et le Y2 semblaient au final attendre un signal pour se positionner vers un niveau de risque plus élevé.


Dans les 2,2 % de mandats modifiés, quelle a été l’amplitude des modifications ? 😕

41 % des modifications ne dépassent pas 3 crans de risque, 32 % se situent entre 4 et 6 crans et 27 % affichent 7 crans ou plus de différence entre le profil d’origine et le profil d’arrivée. Après discussions avec les investisseurs concernés, leur situation personnelle n’a, en général, pas changé mais c’est bien le stress vis à vis de la situation ou l’intuition d’une hausse à venir qui a guidé leur décision. Cela doit nous pousser à continuer d’améliorer notre diagnostic de profil de risque et à insister sur son importance durant toute la durée de vie de l’investissement.


Dans les 2,2 % de mandats modifiés, qui a fait quoi en détail ? 😏

Certains font de très grand écarts : ainsi 2,8 % des mandats Y1 sont passés directement en Y10. Dans l’autre sens 0,6 % des mandats Y10 sont passés en Y1. Ces grands coup de volant sont rarement source de grandes réussites et doivent être motivés par un changement majeur de votre situation personnelle ou de votre projet d’investissement.


Bravo pour la discipline que tous ces chiffres mettent en lumière. Nous continuerons de vous rappeler dès que nous le pouvons les règles essentielles qui permettent de passer au mieux les chocs de marché comme ceux que nous vivons actuellement. Nous vous accompagnons dans vos décisions et sommes très attentifs à leur bien fondé. L’exercice de la définition du profil de risque en amont de votre investissement est un élément clef de notre méthodologie et de la qualité de notre conseil. Des investissements progressifs sont aussi une bonne manière de se (re)positionner dans les marchés.