Yomoni, gestion éclairée

Le mois de janvier est souvent une bonne occasion de se pencher sur ses finances : les dépenses de Noël sont déjà passées, les intérêts des produits d'épargne sont versés, et les relevés annuels arrivent. Les plus heureux ont un treizième mois, un bonus ou des étrennes et sont déterminés à les placer correctement...

Voici cinq bonnes résolutions qui vous aideront à améliorer la gestion de votre épargne.

1- Assurez les fondations : créez un fonds de sécurité

Si ce n'est pas déjà fait, commencez par vous créer un filet de sécurité financière. Dédiez un livret spécifiquement à cet usage : le Livret A, le Livret de Développement Durable seront tout à fait adaptés, même s'ils ne rapportent plus grand chose. L'important est surtout de placer cette somme ailleurs que sur votre compte courant.

Fixez-vous l'objectif d'atteindre l'équivalent de trois à six mois de dépenses courantes sur ce livret. Le montant exact dépend de votre situation : si vous avez des revenus plutôt aléatoires, visez le haut de l'intervalle. Si vous êtes propriétaire et fonctionnaire, vous pouvez réduire ce montant.

Pour rassembler ce montant, les versements programmés sont une bonne formule pour « se payer en premier » sans y penser, cependant il faut garder la main dessus et pouvoir les réduire en cas de besoin.

Ne faites pas l'erreur de trop placer en épargne de sécurité : vous perdrez de l'argent. Ce qui excède l'objectif doit aller sur une épargne à vocation patrimoniale, sur laquelle vous pourrez prendre davantage de risque grâce à un horizon à plus long terme.

Ce que vous pouvez faire tout de suite : dédier un livret spécifiquement à ce fonds de sécurité et mettre en place des virements programmés pour atteindre le montant souhaité au cours de l'année.

2- Rendez-vous service : prenez date

Certains produits d'épargne, comme le PEA (Plan d'Épargne en Actions) et l'assurance-vie ont un avantage fiscal qui démarre un certain nombre d'années après la date du premier versement. Peu importe le montant de celui-ci : tous les versements futurs profiteront de l'ancienneté du premier !

Ouvrir ces produits le plus tôt possible pour « prendre date » est donc fortement conseillé. Si votre épargne actuelle est peu importante, c'est même l'acte le plus rentable que vous pouvez faire aujourd'hui : vous créerez ainsi les conditions optimales pour votre épargne future.

Ce que vous pouvez faire tout de suite : souscrire ces produits en versant le minimum nécessaire.

3- Chassez les idées reçues : formez-vous petit à petit

Vous n'avez pas à devenir expert de la finance mais bousculer quelques idées reçues peut faire du bien à votre épargne. Les premiers pas sont souvent les plus difficiles mais aussi ceux qui vous apporteront le plus de valeur.

Un exemple d'idée reçue à éliminer ? Contrairement à la croyance populaire, l'assurance-vie n'est pas bloquée 8 ans. 8 ans est l'ancienneté du contrat à partir de laquelle les avantages fiscaux sont les meilleurs, mais vous pouvez toujours récupérer une partie de votre épargne avant 8 ans. L'assurance-vie ne sera pas fermée pour autant et la fiscalité sur les gains sera alors celle des revenus financiers, sans avantage mais sans pénalité particulière.

Ce que vous pouvez faire tout de suite : parcourir notre Guide de l'Epargne et améliorer progressivement votre culture financière.

4- Visez loin : assurez-vous que votre profil de risque est cohérent avec vos projets

Si vous avez déjà votre épargne de sécurité, votre épargne supplémentaire doit être au service de vos projets. Une fois la sécurité assurée, votre augmentation annuelle, votre bonus ou vos étrennes doivent être rendus productifs ! Vous devez donc éviter de conserver de trop fortes sommes sur des livrets (ou pire, sur le compte courant).

Pour des objectifs longs, comme la retraite ou un projet immobilier, vous devez prendre du risque pour rechercher un rendement plus élevé. Paradoxalement, ne pas prendre de risque, c'est augmenter la probabilité de ne pas atteindre la somme nécessaire à votre projet ou de devoir rallonger la durée d'épargne. La recherche d'un rendement raisonnable doit faire partie intégrante de votre projet.

Ce que vous pouvez faire tout de suite : tester différents projets via Yomoni et visualiser l'importance de la prise de risque.

5- Exigez la transparence : suivez les frais financiers

Enfin, un moyen simple de faire des économies, c'est de réduire les frais bancaires. Vous recevrez en janvier votre relevé annuel de frais bancaires. Comparez avec une banque en ligne et vous serez vite convaincu. C'est une économie facile à faire et bien plus plaisante que de rogner sur des dépenses-plaisir ! Vous n'êtes pas obligé de faire le grand saut dès le début : vous pouvez commencer par vous multibancariser, comme près de 40% des Français.

Pour l'assurance-vie, la loi n'impose pas de communication annuelle sur les frais, ce sera à vous de mener une enquête souvent difficile. La complexité vient du fait que les frais peuvent être prélevés à trois niveaux : courtier, assureur et société de gestion. Bien souvent, chaque acteur a tendance à faire l'impasse sur l'existence d'autres frais que les siens...

Ce que vous pouvez faire tout de suite : comparer les frais bancaires ; ne plus souscrire de contrat d'assurance-vie tant que l'intégralité des frais du contrat d'assurance-vie ne vous a pas été clairement explicitée.

Ces résolutions sont toutes réalisables immédiatement : vous pouvez commencer l'année en ayant déjà accompli quelque chose pour vos finances !