Yomoni, gestion éclairée


La digitalisation touche aujourd’hui tous les secteurs de l’économie, et les services financiers ne sont pas épargnés. Qu’il s’agisse de gérer ses comptes à distances, de payer sans sortir son porte-monnaie ou encore de passer des ordres en bourse depuis son canapé, les exemples ne manquent pas et nous rendent la vie plus facile. Mais qu’en est-il de la gestion de l’épargne ? De nombreux acteurs sont présents sur ce marché, parmi lesquels les banques traditionnelles, les banques en ligne mais également Yomoni - qui sans être une banque propose des solutions d’épargne en ligne. Nous avons étudié pour cet article les avantages et inconvénients des solutions pour placer votre épargne en ligne à travers les services proposés par ces trois types d’acteurs. Voici les différences que nous avons relevé, à comparer avec votre situation personnelle !

Une gestion simplifiée au quotidien des opérations courantes

Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez ouvert une assurance-vie dans votre banque ? Prise de rendez-vous avec le conseiller, signature des papiers, remise papier du ou des contrats etc… Ouvrir une assurance-vie en ligne se fait sans rendez-vous, et dans la plupart des cas, tout est automatisé.

Mais comme vous n’ouvrez pas de compte tous les jours non plus, sachez qu’au quotidien la gestion des comptes est elle aussi extrêmement simplifiée : crédits, retraits, arbitrages… tout est pensé pour vous faciliter la vie. Cette tendance s’oriente vers le mobile avec la gestion de toujours davantage poussée de toutes vos opérations à partir de votre smartphone. Les frontières pour la gestion de l’épargne entre le guichet, le site internet et les applications sont en train de disparaître. Avec des solutions dématérialisées, il est possible d’accéder à ses comptes 24h/24h, 7 jours sur 7.

Cette liberté d’action n’est pas sans contrepartie si vous êtes un adepte du contact humain. Là encore, des solutions existent, mais elles sont également digitalisées : chat, rendez-vous en conf call… c’est tout de suite moins glamour qu’un rendez-vous avec votre conseiller préféré. Fort de ce constat Yomoni propose des moyens de contact dématérialisés (chat, email, réseaux sociaux) mais aussi téléphone ou rendez-vous physique.

Des frais réduits pour les assurances-vie, PEA et comptes-titre

C’est l’avantage principal mis en avant par les banques en ligne et par les “neo-banques”, ces banques tournées vers le mobile first voire le mobile only. S’il est vrai que vous pouvez bénéficier de super-livrets  (dé-réglementés, c’est-à-dire dont le plafond et les rémunérations ne sont pas fixées par l’Etat), la plupart des offres alléchantes sont limitées dans le temps.

L’intérêt principal des frais réduits réside dans les produits d’investissement que sont les assurances-vie, les plans d’épargne en actions (PEA) et autres comptes-titres ordinaires (CTO). En effet, il existe un gouffre entre les solutions d’épargne en ligne et les offres des banques traditionnelles, à la fois au niveau des frais de gestion et des frais d’arbitrage. Les frais bancaires annuels moyens constatés sur les supports d’investissements commencent à environ 1% pour les banques traditionnelles (jusqu’à 1,8% constatés) et (2,44%) pour les banques en ligne, contre 0,7% chez Yomoni. La différence s’explique par les rémunérations - appelées rétro-commissions - touchées par les conseillers en gestion de patrimoine que leur versent les banques. Enfin sur l’assurance-vie la tendance est inversée - entre 0,5% et 0,85% annuels pour les banques en ligne contre 1,6% pour les banques qui ont pignon sur rue.

Voici à titre indicatif un comparatif des frais bancaires traditionnels constatés par rapport aux frais de Yomoni - la différence, et donc le gain, entre les deux est représenté en jaune.

Frais bancaires traditionnels vs Frais Yomoni

Les réductions de frais bancaires les plus courantes sur les PEA, CTO et assurances-vies sont les frais d’entrée et de sortie, les frais de versement ainsi que les frais d’arbitrage. Ils comprennent soit des frais de parts fixes (par exemple, 0,8€ par ordre passé), soit des pourcentages de capital investi. Se tourner vers une solution d’épargne en ligne revient donc à investir à frais réduit.

Le revers de la médaille des banques en ligne se trouve au niveau des conditions d’entrée, habituellement plus restrictives sur les montants minimums à déposer ou sur les revenus à avoir. Des conditions qui sont souples chez Yomoni, avec un minimum de 1000€ pour ouvrir un compte et de 50€ pour les versements, et ce quelle que soit leur régularité.

Une plus grande transparence pour une meilleure gestion

La gestion de son épargne en ligne est également avantageuse pour la transparence des informations, que ce soit au niveau des frais ou des arbitrages effectués. À titre d’exemple, les frais de gestion des fonds indiciels - qui s’appliquent aux fonds indiciels investis dans des PEA, CTO et assurances-vie - sont rarement communiqués par les banques traditionnelles ou les banques en ligne, contrairement à Yomoni. De même, la gestion en ligne de son épargne permet de connaître immédiatement sa situation à l’instant T. Plus besoin donc d’appeler son conseiller ou d’attendre le bilan papier annuel de son assurance-vie pour prendre une décision.

La gestion en ligne de son épargne est un progrès notable qui n’affecte pas uniquement le montant des frais dont vous devez vous acquitter. L’épargne en ligne permet également une meilleure information et une gestion simplifiée au quotidien de ses différents placements pour qui ne souhaite pas se rendre - trop - souvent au guichet.


                                                     Commencer à épargner