Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé

Les ETF indiciels ont le vent en poupe. En Europe, ils totalisent près de 1 300 milliards d'euros d'encours à fin juin 2021 et représentent 11% du marché des fonds d'investissement.

Et pour cause, leurs avantages sont nombreux :

  • La diversification : en une unique transaction, ils permettent de s'exposer à un panier de titres. C'est un moyen simple et efficace de diversifier facilement son portefeuille.
  • La cotation en continu : il est possible d'acheter et de vendre des ETF en bourse comme une action, en cours de journée et sans attendre l'exécution le lendemain comme pour un OPCVM classique.
  • Le suivi fidèle d'un indice boursier (pour les ETF indiciels)  : puisqu'un ETF suit un indice, tout investisseur peut regarder le contenu d'un indice boursier et savoir, en temps réel, sur quels titres il est investi. C'est une transparence supérieure à celle d'un fonds actif, qui ne publie généralement ses reportings que tous les mois.
  • Les faibles coûts : les frais réduisent le rendement. Diminuer les frais, c'est donc améliorer la performance de l'épargne. Sur les ETF, les frais sont généralement réduits au maximum. Anu Ganti, Senior Director chez S&P, l'un des principaux fournisseurs d'indices boursiers au monde, estime que les investisseurs ayant acheté des produits répliquant les indices S&P 500, S&P 400 et S&P 600 ont économisé au total 357 milliards de dollars sur ces 25 dernières années !

Cependant, l'augmentation du nombre des ETF et de leur complexité appelle à certaines règles de prudence... car plus que jamais il y a ETF et ETF !

Voici quelques innovations financières à consommer avec grande modération.

Des ETF sur indices sur-mesure, à frais élevés

L'un des principes de base des trackers, c'est qu'ils suivent un indice boursier. Le premier fonds indiciel suivait le S&P 500, indice large du marché américain. Ce n'était pas un fonds coté en bourse (donc pas un ETF), c'était un "simple" mutual fund, mais le principe de suivre un indice boursier sans parti pris plutôt que de sélectionner des valeurs était révolutionnaire pour l'époque.

Aujourd'hui, l'appétit des certains investisseurs pour les placements exotiques les entraînent vers des chemins de plus en plus étroits... et, la demande créant l'offre, on trouve désormais des ETF sur toutes sortes d'indices, parfois de "niche", comme des thématiques sectorielles très précises (valeurs européennes exposées au solaire par exemple) ou des styles d'investissement à base de formules de plus en plus complexes.

Les valeurs composant ces indices sont souvent moins liquides (entraînant une volatilité plus élevée et de possibles effets de bord imprévisibles). Les indices eux-mêmes ont une composition moins prévisible et sont plus coûteux à répliquer.

Ce ne sont pas des pièges financiers, mais il faut leur accorder une attention particulière : ils sont plus adaptés à un pari ponctuel qu'à une allocation stratégique construite pour le long terme.

Chez Yomoni

Nous n'utilisons que des trackers sur grands indices boursiers et évitons les indices trop spécifiques. En outre, nous veillons particulièrement à la qualité de réplication de l'indice suivi.

Des ETF à effet de levier

Certains trackers sont construits pour multiplier les gains (et les pertes) d’un indice boursier, par un facteur connu à l’avance : x2, x3, parfois au-delà.

Mathématiquement, cela ne revient - hélas - pas à multiplier la performance long terme de l'indice boursier par ce même facteur, car le cumul des variations quotidiennes crée une tendance baissière structurelle.

Pour vous en convaincre, imaginez un indice qui baisse de 5% une journée, puis remonte de 5,26% le lendemain. Il sera de retour à l'équilibre.

Un tracker qui double ces variations aura subi une baisse de -10%, puis une hausse de 10,52%. Cependant, il sera encore en baisse de 0,50% par un simple effet mathématique. Ces petites variations, qui se cumulent dans le temps, se nomment beta slippage.

Il faut y ajouter, bien sûr, les frais plus élevés.

Pour ces raisons, ces trackers sont destinés à la spéculation à court terme et non à l'investissement.

Chez Yomoni

Nous n'utilisons aucun tracker à effet de levier.

Les ETF non transparents

Autre tendance : les ETF sur indices non transparents. Le Financial Times leur dédie un bel article. Ils n'existent pour l'instant qu'aux États-Unis et au Canada, les régulateurs européens refusant de les approuver.

Ces ETF partent du principe que la transparence est préjudiciable aux épargnants investis dans le fonds. En effet, un investisseur ayant connaissance du contenu du fonds peut anticiper les achats que devra faire le gérant pour investir l'argent des nouveaux souscripteurs, et en profiter pour faire monter les prix avant les achats du gérant (technique nommée frontrunning).

Ce problème est réel. Néanmoins, il n'existe que lorsque les ETF suivent un indice peu liquide ou non pondéré par les capitalisations boursières ou les flottants. Par construction, ce problème ne peut exister avec un indice large dont le contenu est public.

Peut-on encore parler d'ETF lorsqu'un fonds est opaque ? Oui, tant qu'il est coté : par définition un ETF est un fonds coté en bourse (exhange-traded fund). Mais niveau transparence, frais et risque de tracking error, rien à voir avec un ETF sur un indice large...

Chez Yomoni

L'une de nos priorités dans notre process de sélection des ETF est leur transparence.

La simplicité, gage de frais plus faibles

Vous l'avez compris, nous n'utilisons que des ETF simples.

Nous veillons à ce qu'ils suivent au mieux leur indice de référence, et privilégions les indices les plus réputés, aux formules robustes et simples à comprendre.

Côté frais, nous veillons à ce qu'ils ne dépassent jamais 0,30% par an au global. En pratique, la facture est souvent inférieure. Contrôler les frais est d'ailleurs un moyen d'éviter les produits les plus complexes.


Les ETF sont des produits financiers dont le cours peut évoluer à la hausse comme à la baisse, ils ne sont pas garantis en capital et leurs performances passées ne présagent pas de leurs performances futures.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.