Yomoni, gestion éclairée

Lorsque vous placez votre argent sur les marchés financiers, le choix de votre profil de risque n’est pas à prendre à la légère ! Il est en effet très important de bien calibrer le risque de ses placements financiers. Mais il est souvent difficile de répondre à la question que l’on se pose forcément avant toute décision de placement : quelle dose de risque suis-je prêt à prendre ? Faut-il s’inspirer d’un célèbre slogan de campagne de 2007 et se laisser tenter par le « risquer plus pour gagner plus » ?

Quel profil de risque devez-vous choisir ?

Le choix du profil de risque doit absolument être personnalisé. Il doit se faire en fonction notamment de sa propre situation financière, son patrimoine et son horizon de placement. Par exemple, plus votre horizon de placement est éloigné, plus vous pouvez vous permettre d’augmenter le risque de votre placement. Vous ne serez pas à l’abri de soubresauts de marchés à court terme, venant de l’étonnante aptitude des investisseurs à passer aisément d’un sentiment d’optimisme extrême à une dépression profonde en fonction des publications économiques et des discours des banquiers centraux. Mais votre espérance de gains à long terme sera supérieure.

Il est donc très utile, voire indispensable, de se faire accompagner dans le calibrage du risque de vos placements.

Respectez une discipline d’investissement

Une fois votre profil de risque déterminé, il est important de le maintenir dans le temps et de ne pas se laisser emporter par l’émotion générée par les fluctuations de marché, c’est ce qui fait, le plus souvent, prendre les mauvaises décisions. L’euphorie provoquée par la hausse des marchés nous fait acheter au plus haut et la panique des marchés baissiers nous fait vendre au plus bas… alors qu’il faudrait souvent faire l’inverse ! N’attendez pas que Jean-Pierre Pernaut annonce au JT de 13 heures « que le CAC 40 a battu un nouveau record » pour acheter des actions françaises, c’est qu’il sera déjà trop tard ! C’est, en général, lorsque les actions sont devenues trop populaires qu’elles sont très (trop) chères !

En résumé, le choix (ou le changement) du profil de risque ne doit jamais être fait en fonction des marchés, mais uniquement en fonction de sa situation personnelle et de ses propres objectifs. Seul un évènement personnel modifiant les objectifs de votre épargne devrait motiver une requalification du risque de vos placements. Si vous avez une rentrée importante d’argent notamment, le produit de la vente d’un bien immobilier ou un gain au loto par exemple, il sera sans doute opportun d’augmenter la part en actifs risqués de vos placements.