Yomoni : investissez mieux !

Gérer son épargne impose de diversifier ses placements. Dans cette optique, et même si une analyse précise de votre profil et de vos objectifs est nécessaire, vous serez probablement amené à vous appuyer sur des produits sans risque, c'est-à-dire pour lesquels il n'y a pas de menace de perte en capital.

Pourquoi placer son argent sur des supports sans risque ?

La réponse peut sembler évidente, mais placer son argent sur des supports qui garantissent votre capital offre plusieurs avantages notoires, même si cela est au prix d'une rentabilité souvent très faible.

  • se constituer une épargne de précaution : lorsque l'on commence à épargner, il est primordial de mettre de côté une somme permettant de faire face en cas d'imprévu (perte d'emploi ou changement de véhicule par exemple). Épargner sur des supports plus volatils (comme en bourse) pourrait vous obliger, en cas d'urgence, à éventuellement vendre à perte
  • disposer de votre épargne rapidement : la plupart des supports sans risque, à l'instar des livrets, n'imposent pas de durée de détention. L'argent peut être mobilisé presque instantanément

Dans quels livrets placer son argent ?

Le livret A et le LDDS

Le livret A est le plus populaire de tous les placements. N'ayant pas de frais de gestion, et avec des intérêts exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux, le livret A peut être ouvert dans n'importe quel établissement bancaire. Il est disponible pour tous, que vous soyez majeur ou non, avec un plafond de 22 950 €, et cela peut même monter à 76 500 € pour une association. Si son rendement est régulièrement mis à jour afin de suivre les variations de l'inflation, il reste inférieur à celle-ci et n'est donc pas adapté comme solution d'épargne à long terme.

Il en va de même pour le LDDS, Livret de Développement Durable et Solidaire, qui a cependant un plafond différent (12 000 €). Le LDDS permet de soutenir les entreprises de l'économie sociale et solidaire.

Le livret d'épargne populaire (LEP)

Le LEP, pour livret d'épargne populaire, offre un rendement doublé par rapport à celui du livret A, et est un coup de pouce pour les personnes les plus modestes. Ainsi, il faudra justifier d'un salaire inférieur à un certain plafond en fonction de votre quotient familial, et vous pourrez alors y verser jusqu'à 7 700 € dans les mêmes conditions fiscales.

Le Livret jeune

Pour ceux qui ont entre 12 et 25 ans, il est possible d'ouvrir un livret jeune. Sur le plan légal, il est comparable au livret A, mis à part que la plupart des banques tentent de fidéliser les jeunes clients en majorant le taux légal ou en offrant différentes contreparties qui en font un produit d'épargne assez rentable. Notez que le livret jeune à un plafond fixé à 1 600 €.

Laisser l'argent sur mon compte est-il rentable ?

Les comptes bancaires bénéficient de ce qu'on appelle la garantie bancaire des dépôts. Cela veut dire que, même si votre banque fait faillite, vous pourrez toucher une indemnité dans la limite de 100 000 € par déposant et par établissement. Notez que cette garantie s'applique tout aussi bien à votre compte courant qu'aux livrets que vous détenez.

En marge de cette garantie, les banques proposent de plus en plus une rémunération directe de votre solde bancaire, avec cependant des taux rarement supérieurs à ceux proposés par les livrets. Différence notoire : les intérêts générés sur votre compte sont imposables. Conserver son argent sur son compte courant peut donc être très rentable, à vous de comparer les offres faites par les différents établissements.

Enfin, si votre compte est ouvert au sein d'une banque mutualiste, vous pouvez investir dans le capital de cette dernière et donc en devenir sociétaire. Ceci ouvre droit à dividendes annuels (imposables) avec un risque très faible, et vous pourrez revendre vos parts en cas de besoin.

Découvrez le projet qui vous ressemble

L'assurance-vie est-elle un placement sans risque ?

Souscrire à une assurance-vie peut, dans certaines conditions, être sans risque. Il existe en effet différents types de contrats. Si certains peuvent laisser espérer des rentabilités fortes, c'est parce qu'ils sont constitués de supports avec des risques plus ou moins importants. Pour ne pas prendre de risque, mais donc bénéficier d'une rentabilité plus faible, il faudra vous tourner vers les contrats d'assurance-vie 100% en fonds euros qui sont généralement constitués majoritairement de bons du Trésor, c'est-à-dire d'emprunts d'États à la solvabilité forte.

Notez que la rentabilité d'une assurance-vie doit aussi être considérée par rapport à sa durée de détention. Cette dernière devra dépasser les 8 ans afin de limiter au maximum la fiscalité qui s'y rapporte. Enfin, l'assurance-vie permet des abattements conséquents dans le cadre d'une succession en fonction de l'âge auquel vous aurez versé vos primes (jusqu'à 152 500 € par bénéficiaire).

Comment épargner sans risque pour financer un projet immobilier ?

Si, comme de nombreux français, vous avez un projet immobilier en perspective, il est important d'épargner le plus tôt possible afin de bénéficier de conditions de financement intéressantes. Plusieurs systèmes d'épargne peuvent vous aider dans cette démarche.

Comment placer 50000 euros à 4 ans à risque faible ?
Pénélope vient de recevoir une donation de 50 000 euros. Nos conseils de placement en vue d’un possible achat de résidence principale d’ici 4 ans.

Le plan d'épargne logement (PEL)

Le premier d'entre eux, et certainement le plus connu, est le PEL, pour Plan d'Épargne Logement. Le PEL permet, en contrepartie d'un versement annuel minimal de 540 € pendant quatre ans, et en respectant une limite totale de 61 200 €, d'emprunter à un taux avantageux (2,2%) jusqu'à 92 000 €, voire de bénéficier d'une prime d'État. Le taux de rémunération du PEL est de 1%. Les taux de rémunération et d'emprunt du PEL dépendent de la date à laquelle il a été ouvert, les informations communiquées sont celles qui prévalent au moment de la rédaction de cet article. Un PEL plus ancien pourra être plus rémunérateur (mais moins bon pour l'emprunt).

Le compte épargne logement (CEL)

Petit frère du PEL, le CEL est moins contraignant (minimum de 300 € de dépôt, versements et retraits libres), mais a un plafond plus bas (15 300 €) et une rentabilité moins élevée. En outre, le prêt immobilier contractable est plus limité (15 300 €), mais avec un taux d'intérêt encore plus avantageux (2%).

L'assurance vie en garantie

La loi vous autorise à donner votre assurance-vie en gage dans le cadre d'un emprunt immobilier, que ce soit en la nantissant ou en mettant en place une délégation de créance. Ainsi, vous conservez les avantages de la détention d'une assurance-vie et pouvez négocier des conditions financières plus avantageuses.

Conclusion

Placer son argent sans risque veut presque toujours dire rentabilité faible, voire perte de pouvoir d'achat puisque la plupart des produits qui garantissent votre capital ont un rendement inférieur à l'inflation. Il faut donc considérer cette stratégie comme un coussin de sécurité disponible, mis à part dans le cadre d'un projet immobilier ou d'une transmission de patrimoine au travers d'une assurance-vie en fonds euros.

Cette épargne de précaution doit s'intégrer dans une stratégie à plus long terme qui passera nécessairement par une diversification avec des produits dont le risque sera lissé par le temps : plan d'épargne retraite (PER), bourse, immobilier, ou encore assurance-vie multi-supports.

Vous avez un projet d'investissement ?

En quelques minutes, vous détaillez votre projet et nous vous proposons une solution adaptée à votre profil d'investisseur.

Les supports d’investissement présentent des risques de perte en capital.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.