Yomoni : investissez mieux !

Vous avez certainement observé ces derniers temps que la volatilité des marchés est au plus haut. Plus que jamais nous restons fidèles à notre philosophie d'investissement :

  • un niveau de risque adapté aux horizons d'investissement de chacun
  • des frais transparents
  • une gestion indicielle à très bas coûts pour faire fructifier votre argent à long terme
  • une forte diversification de vos portefeuilles pour optimiser le couple rendement risque de vos allocations dans le temps
  • une équipe de gestion expérimentée pour piloter votre épargne, notamment dans les périodes de forte volatilité comme celle que nous connaissons actuellement.

🔎 Pourquoi cette volatilité ?

Les marchés d’actions mondiales enregistrent des pertes de l’ordre de 10% depuis le début de l’année. Des questionnements relatifs au rythme de hausses de taux et au niveau d’inflation subsistent et justifient le niveau de volatilité actuel des marchés.
A cela s'ajoutent les tensions russo-ukrainiennes.

🔥 La situation en Ukraine

La Russie a pénétré massivement l'Ukraine cette nuit et des frappes militaires ont eu lieu, notamment à Kiev. Cette opération semble être d'une grande ampleur.
De lourdes sanctions avaient été évoquées par les Etats-Unis et ont été confirmées par Joe Biden et le G7 à la suite des récents événements. Des sanctions fermes, d'ordre financier et commercial devront donc être mises en œuvre envers le régime de Vladimir Poutine.
Elles ne devraient avoir qu'un impact modéré sur la croissance mondiale, le PIB de la Russie ne représentant que 1,7% du PIB mondial. L'exposition de nos allocations à la Russie n'est que de 0,4% au sein des actions

Les secteurs exposés sont principalement ceux des matériaux et de l’industrie qui ne représentent que 14 % de notre allocation en actions au niveau mondial et 5 % au niveau européen.

L'Europe sera naturellement indirectement touchée par ces sanctions puisqu'elle est un partenaire commercial important de la Russie.  Les secteurs dépendant des matières premières importées de Russie seront particulièrement affectés (matériaux, industrie) mais ils ne représentent que 5% de notre allocation en actions.
Le principal impact est sur le prix des matières premières. La Russie représente en effet 40% des importations de gaz naturel de l'Union européenne et environ 30% de ses importations de pétrole brut. Ceci met une pression supplémentaire à la Banque Centrale Européenne pour lutter contre l'inflation et réduire progressivement son soutien à l'économie, sans casser le rythme de la croissance.

🙂 Soulignons les points rassurants

Dans un contexte incertain, notre équipe de gestion a décidé de diminuer l'exposition au risque fin janvier, et notamment l'exposition de vos portefeuilles aux actions européennes.

Les perspectives de croissance économique demeurent favorables et devraient soutenir la progression des profits des entreprises. Comme en témoignent d'ailleurs les résultats d’entreprises du quatrième trimestre 2021.

Le risque sanitaire présent depuis près de deux années semble s’estomper et éloigne la perspective d’un durcissement des politiques sanitaires.

Notons également que depuis mars 2020 le marché d’actions mondiales a enregistré près de 85 % de hausse, à ce stade une correction semble naturelle.
​​​​
Vous avez des doutes ou des interrogations ? Nous sommes toujours disponibles pour vous répondre à hello@yomoni.fr

Pour en savoir plus :

Les opinions émises correspondent aux anticipations de marché de Yomoni au moment de la publication de cet email. Elles sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions de marché et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité contractuelle de Yomoni.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.