Yomoni : investissez mieux !

Courant août 2022, l’inflation a atteint 5,9% : du jamais vu depuis des décennies et qui fait mal, très mal au portefeuille. Que l’on ait un patrimoine important ou plus modeste, c’est dans ce contexte sans précédent qu’il est d’autant plus urgent d'apprendre à dynamiser son épargne afin de ne pas perdre en pouvoir d’achat.

Dynamiser son épargne ne signifie pas la laisser sur un livret A et encore moins sur son compte courant. C’est avant tout prendre connaissance des nombreuses enveloppes existantes pour mieux organiser ses économies afin de servir vos projets.

Vous allez découvrir dans cet article des gestes du quotidien qui vous permettront d’optimiser votre épargne de la meilleure manière.


1ère étape : Éclaircir vos dépenses mensuelles et établir un budget

Comme dans tout changement, la première étape est celle qui demande le plus d’efforts. Commencez par prendre conscience des sommes que vous dépensez mensuellement et faîtes une analyse globale de celles-ci.

Après avoir fait un point sur votre situation financière, classez vos dépenses par catégories : dépenses récurrentes (loyer, assurances, alimentation, santé, etc.) et dépenses variables (loisirs, sorties, shopping, restaurants etc.) Vous pourrez mettre en lumière ce qui vous coûte le plus cher.

Vous avez désormais une vision nette de vos dépenses ? Fixez-vous des limites en établissant des budgets. Cette étape est d’autant plus importante pour les dépenses variables qui peuvent parfois être synonymes d’excès budgétaires.

Comment les organiser ? Par le biais d’applications mobiles de création de budget comme Linxo ou Bankin’,sur votre application de banque ou tout simplement sur un tableur.

2ème étape : La règle d’or : “Se payer en premier”

Vos dépenses sont désormais classées et chiffrées. Prêt à rentrer dans le vif du sujet ?

Une fois vos beaux tableaux préparés, un automatisme doit être adopté : celui de vous payer en premier. En quoi cela consiste-t-il ?

A épargner non pas avec l’argent qu’il vous reste en fin de mois mais bel et bien avec celui dont vous disposez dès la réception de vos revenus. Étrange, non ?

Cette méthode va vous permettre de faire fructifier votre argent.

La plupart du temps, nous avons tendance à faire l'inverse. C'est-à-dire, dépenser notre argent et mettre de côté ce qu'il nous reste à la fin. Mais cette solution ne fonctionne que très rarement. Surtout si vous ne budgétisez pas vos dépenses, car bien souvent, si vous avez de l'argent disponible, vous allez être tenté de le dépenser.

Illustrons ce point :

C’est la rentrée, Mathilde perçoit 2500€ net/mois. Elle extrait immédiatement un pourcentage de ce salaire. Ce dernier varie en fonction de plusieurs facteurs : sa situation financière globale, sa situation familiale etc.

Sachant que d’après l’INSEE, le taux d’épargne des ménages est égal à 18,7 % en 2021, Mathilde décide de mettre 20% de côté, soit 500€/mois. Ainsi, il lui restera 2000€/mois pour gérer ses budgets organisés au préalable. À noter : l’INSEE intègre la part de capital des mensualités de prêt immobilier dans le taux d’épargne. Autrement dit, si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et remboursez un crédit, vous épargnez déjà.

En appliquant cette méthode, Mathilde aura épargné 6000€ en 1 an. C’est ce qu’on appelle “Se payer en premier”. Référez-vous à cet article pour devenir un as de l’épargne.

Néanmoins, attention à ne pas en faire une obsession. Vous cherchez à faire quelque chose de sain et durable. Comme pour un régime alimentaire, il ne faut pas se forcer à faire des choses intenables.

3ème étape : Faire la chasse aux frais

Les frais s’immiscent partout où vous ne les voulez pas. De la facture téléphonique à votre assurance vie chez votre banquier, il en existe des dizaines. Cumulés, ces frais font LA différence sur votre portefeuille. Il faut apprendre à les repérer et à les chasser.

Les deux méthodes suivantes pourront vous aider à faire des économies.

Négocier vos contrats quand ceux-ci sont trop coûteux

Négocier peut faire peur car cela nécessite d’avoir des arguments et de savoir convaincre. Cependant, ayez en tête que le but de tout commercial est d’augmenter ses ventes et de fidéliser sa clientèle. Or, si vous lui apportez des chiffres de la concurrence, celui-ci n’aura pas d’autre choix que de trouver à son tour des arguments (comme des réductions de frais par exemple) pour vous faire rester/pour vous fidéliser. Il faut alors commencer par prendre le temps de comparer.

Illustrons ceci :

Jérôme détient une carte bancaire dans une banque traditionnelle. Ne s’étant jamais réellement penché sur le sujet, Jérôme se demande d’où viennent tous ses frais mensuels, qu’il ne comprend pas. Il se renseigne sur l’un des concurrents, beaucoup plus transparent.

Étonné par les différences de frais pour une même offre, Jérôme décide de prendre rendez-vous avec son banquier. Il lui explique qu’il ne peut rester plus longtemps face à une telle différence pour le même produit et service. Ayant plus de 20% de son patrimoine financier dans cette banque, le commercial accepte de négocier ses frais. Jérôme a gagné.

Si toutefois Jérôme n’obtient pas gain de cause, il peut toujours se tourner vers ce concurrent plus transparent et faible en frais.

Cette méthode simple et accessible à tous, s’applique à de nombreux contrats : crédit personnel, crédit immobilier, assurance, forfait téléphonique, etc.

Le changement, c’est maintenant !

Si la solution ci-dessus vous paraît chronophage et sans intérêt ou que vous avez tout simplement envie de changer de service, regardez autour de vous ! La digitalisation a permis l'expansion de nouveaux acteurs prometteurs qui vous offrent un service équivalent voire meilleur et la possibilité notamment de réduire vos frais. C'est le cas de Yomoni qui vous propose des frais à 1,6% maximum tout compris, et ce, pour tous les produits !

  • Votre banque est trop opaque et vous n’arrivez pas à négocier vos frais ? L’aide à la mobilité bancaire, définit par loi, entre à son tour.

“Cette loi vous autorise à confier toutes les démarches à votre nouvelle banque. La banque [...]  procède à votre place à toutes les formalités liées au changement de domiciliation bancaire de vos opérations régulières. Ce service permet un changement automatisé de vos prélèvements (opérateurs de téléphonie, fournisseurs d’électricité, etc.) et virements (salaires, prestations sociales, etc.) récurrents au profit du nouveau compte.” Source : Economie.gouv.fr

  • Votre relevé de compte devient lui aussi infesté de frais non justifiés ? Des abonnements Netflix, Amazon Prime, Disney +, des options sur votre box, votre forfait téléphonique. Sans parler de la salle de sport que vous avez visité une seule fois ? Faites le tri.

Vous avez soif d’autres méthodes ? Jetez un œil ici pour trouver la vôtre.

Et maintenant ?

De l’organisation à la stratégie, vous êtes prêts à optimiser votre argent dans ce contexte inflationniste si particulier.

Vous avez 5 minutes ? Discutons-en ensemble !

Vous avez un projet d'investissement ?

En quelques minutes, vous détaillez votre projet et nous vous proposons une solution adaptée à votre profil d'investisseur.

Les supports d’investissement présentent des risques de perte en capital.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.