Yomoni : investissez mieux !

Vous venez d'obtenir votre diplôme et faites vos premiers pas dans la vie active, félicitations ! L'avenir vous tend les bras et, pour l'aborder dans les meilleures conditions, il est temps pour vous de vous préoccuper de votre épargne, outil indispensable aussi bien pour anticiper les imprévus que pour commencer à préparer les prochaines étapes de votre vie.

Voici quelques conseils qui vous permettront d'éviter les erreurs les plus courantes, et de déterminer combien et comment épargner en respectant une stratégie efficace.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

L'erreur la plus courante lorsque l'on rentre dans la vie active est d'être grisé par ses premiers salaires qui peuvent donner l'impression de disposer, après des années souvent difficiles sur le plan financier en tant qu'étudiant, d'un compte bancaire confortable. En effet, de nombreuses dépenses jusque-là limitées, voire inconnues, font surface (c'est par exemple le cas pour certains impôts et taxes), alors que plusieurs aides dont vous pouviez bénéficier vont disparaître.

Vous allez donc devoir mobiliser vos capacités de projection afin de définir un budget annuel tenant compte de toutes les dépenses classées par catégories : automobile, transports, habitation, divertissement ou encore alimentation et vêtements. Sans bien entendu oublier l'épargne. En réalisant ces prévisions, vous pourrez déterminer un budget mensuel moyen qu'il faudra respecter afin d'éviter tout problème de trésorerie.

Autre erreur répandue : ne pas faire de virements permanents vers vos supports d'épargne et ne mettre de côté que ce qu'il reste à la fin du mois sur votre compte. L'épargne est une course de fond qui nécessite rigueur et régularité, et n'est pas optionnelle.

Combien faut-il épargner par mois quand on est jeune diplômé ?

Comme nous vous l'avons indiqué, vous ne devez pas oublier l'épargne lorsque vous calculez votre budget. Partez du principe qu'environ 15 % de vos revenus devraient y être consacrés, et qu'il vous faudra considérer deux épargnes différentes :

  • l'épargne de précaution : indispensable, elle permet de disposer rapidement d'une somme d'argent afin de faire face à un imprévu matériel (voiture à remplacer, chauffage cassé), personnel ou professionnel. Le but de cette épargne est de vous permettre d'assurer un train de vie normal pour au moins 3 mois, ce qui vous laissera le temps de trouver des solutions et de ne pas avoir à emprunter pour vivre
  • l'épargne à long terme : cette épargne est destinée à vous créer un patrimoine ou une capacité de financement pour vos projets de vie (achat de résidence principale par exemple). En commençant cette démarche dès votre premier mois d'activité vous pourrez vous attendre à un effet boule de neige (intérêts composés) important.
Intérêts composés : nos conseils pour en profiter au mieux
Investir beaucoup, longtemps, à un taux élevé. Au-delà des évidences, voici comment faire ronronner le moteur de votre épargne.

Il n'y a donc pas de chiffre précis, le montant à atteindre dépendra de vos besoins dans le temps. Retenez simplement que vous devrez prioritairement cumuler une somme qui vous permette de vous sentir à l'abri, pour vous diriger ensuite vers des produits classiques en fonction des objectifs à long terme que vous vous fixerez.

Pour y parvenir, nombreux sont les jeunes diplômés qui épargnent via le budget 50 / 30 / 20 :

  • 50 % de vos revenus pour ce dont vous avez besoin,
  • 30 % pour ce qui vous fait envie,
  • 20 % pour investir, c'est votre prévoyance.

Comment économiser pour pouvoir épargner ?

La stratégie la plus efficace pour épargner des sommes importantes est d'économiser sur les dépenses récurrentes non justifiées ou mal optimisées. Voici les postes sur lesquels il est souvent facile de dégager une capacité d'épargne importante :

  • logement: n'est-il pas trop grand ? Permet-il de limiter l'utilisation d'un véhicule par rapport à votre lieu de travail ? Est-il bien isolé ? Êtes-vous prêt à déménager afin d'optimiser ce poste ?
  • impôts : en fonction de votre situation, une optimisation fiscale permet de dégager des sommes parfois conséquentes afin d'alimenter votre épargne
  • en entreprise :  renseignez-vous sur l'accès à un éventuel PER (plan épargne retraite qui permet, via l'abondement, de démultiplier rapidement vos efforts) et sur les avantages apportés par le comité d'Entreprise (réductions, promotions sur les voyages ou encore achats groupés)
  • sorties et divertissement : sans pour autant devenir un ermite, limiter vos sorties, même de manière temporaire, vous permet d'ajuster rapidement un budget ne permettant pas une épargne suffisante
  • mobilité : avez-vous besoin d'un véhicule coûteux à l'achat et à l'utilisation ? Pouvez-vous pouvez prendre les transports en commun plus souvent ?
  • mettre les banques en concurrence : les frais bancaires peuvent être de véritables gouffres financiers sur la durée, tant au niveau des frais de tenue de compte et frais sur vos placements, que des conditions de remboursement de vos emprunts

Comment investir son argent quand on est jeune ? Quels sont les meilleurs produits d'épargne ?

Où placer son argent lorsqu'on est jeune actif qui a son premier emploi et ses premiers salaires ?

Concernant votre épargne de précaution, elle doit par nature être disponible. Un livret tel que le livret Jeune ou le LEP si vous y êtes éligible est à ce titre bien adapté.  Sinon direction Livret A. Toutes ces solutions vous font perdre de l'argent compte tenu de l'inflation, il faut donc limiter les montants qui y sont placés au strict nécessaire.

Pour vos objectifs d'épargne à moyen et long terme, le choix est large et, cela tombe plutôt bien, permet de diversifier votre patrimoine.
Voici quelques classes d'actifs basiques :

  • marchés financiers via l'assurance-vie : à votre âge l'assurance-vie permet de placer votre épargne sur des supports dynamiques qui permettent d'espérer une rentabilité intéressante si la durée de détention est assez longue pour lisser les variations des marchés. Aller chercher une rentabilité forte sur ces marchés vous expose à des risques de perte en capital. Pour limiter ce risque, le temps sera votre allié. Une stratégie qui a fait ses preuves est de prendre des petites positions de manière continue afin d'acquérir davantage de parts lorsque les marchés sont bas, et moins lorsqu'ils sont élevés,
  • immobilier : que ce soit au travers d'un investissement locatif classique, de l'achat de votre résidence principale, ou encore via des SCPI, l'immobilier reste une stratégie d'investissement fiable à long terme,
  • investissement coup de cœur : si vous êtes expert ou passionné de montres de collection, de cartes Pokémon rares ou d'art contemporain, sachez saisir les opportunités qui se présenteront à vous,
  • cryptomonnaies :  les jeunes diplômés de 2013 qui ont misé 10 € par mois sur le Bitcoin (soit un total de 1080 € sur 9 ans) sont maintenant à la tête d'un pactole de presque 120 000 € pour une performance de plus de 11 000 %. Bien entendu, les performances passées ne présagent pas des performances futures, et ce type de placement est hautement spéculatif. Perdu dans le jargon ? Reportez-vous à notre lexique cryptos.

En choisissant vos supports, tenez compte de leurs caractéristiques (frais d'entrée, de sortie, de gestion, fiscalité) et incluez dans votre raisonnement la notion de liquidité. En effet, en cas de besoin, un bien immobilier pourra mettre plusieurs mois à se vendre, ou ce ne sera pas le moment idéal pour vous défaire de vos actions.

La question n'est donc pas de savoir quel est le meilleur support pour épargner en tant que jeune diplômé, mais bien de déterminer l'ensemble de supports qui répondra au mieux à vos besoins.

L’assurance-vie, pour qui ? Comment en profiter de 20 à 85 ans
L’assurance-vie s’adapte à tous les âges et à toutes les situations de vie. Enveloppe fiscale avantageuse pour placer, elle optimise aussi la transmission.

Conclusion

L'expérience prouve que la performance de votre épargne est tout autant une question de temps que de pertinence de stratégie. Le temps joue pour vous ! En tant que jeune diplômé, vous avez la chance de disposer d'une configuration idéale pour le premier point.

Pour le second, le réflexe à avoir est de bien vous entourer. Ainsi, n'hésitez pas à réaliser une simulation ou prendre conseil auprès d'un cabinet de conseil en gestion de patrimoine qui pourra vous indiquer les options les plus adaptées à votre horizon d'investissement, à condition toutefois que vous prêtiez une attention particulière à son indépendance.

Les supports de placement présentent un risque de perte en capital. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.