Yomoni, faites le choix d'un investissement éclairé

Au-delà de notre analyse de la méthodologie de gestion des fonds ESG que nous sélectionnons, il est important de s’assurer que les sociétés de gestion qui émettent les ETF dans lesquels nous investissons ont une vraie démarche responsable, passant notamment par une politique de droits de vote qui leur permette d’agir de façon responsable à l’égard des actions détenues.

Une gestion passive, mais des politiques de vote actives

Lorsqu'un épargnant investit dans un ETF, il détient des droits de vote rattachés aux sociétés dans lesquelles il est investi, que le gérant de l’ETF va exercer en son nom en se présentant aux assemblées générales.

Nous demandons donc à nos fournisseurs d’ETF de nous communiquer leur politique de droits de vote, afin de s’assurer notamment que la société de gestion cherche à exercer une influence auprès des entreprises par le biais d'initiatives de dialogue assidu sur des sujets ESG, et qu’elle s’engage à maintenir le cap pour observer la mise en place des changements.

Cela concerne naturellement la manière dont les entreprises gèrent, mais aussi communiquent les impacts environnementaux et sociaux significatifs de leurs activités.

En effet, il existe deux principaux leviers d’engagement, chacun étant indispensable pour parvenir à une création de valeur durable à long terme :

  • L'échange (ou dialogue direct) avec les entreprises. Il est essentiel car il permet de voter de manière éclairée et de fournir des retours d'information aux entreprises de manière opportune afin de protéger les intérêts économiques à long terme des investisseurs.
  • Le vote lors des assemblées générales des actionnaires. C’est le mécanisme officiel qui permet de transmettre aux entreprises un avis sur leur gouvernance et leurs pratiques commerciales.

Le montant des encours gérés est donc un critère important dans le choix de nos fournisseurs d’ETF, le poids important des leaders sur le marché leur permettant en effet d’avoir une influence plus importante auprès des entreprises.

Les sociétés de gestion, et les fournisseurs d’ETF en particulier, ont fait beaucoup d’efforts pour documenter leurs politiques de vote, avec des exemples concrets de résolutions pour (ou contre) lesquelles elles ont voté en assemblées générales, ou d’échanges qu’elles ont eus avec des dirigeants d’entreprises sur des problématiques ESG.

Blackrock par exemple, le premier gérant d’actifs au monde et leader de la gestion indicielle en Europe, vote chaque année dans le cadre de plus de 16 000 assemblées générales d'actionnaires et adopte une approche au cas par cas en ce qui concerne les points soumis au vote.

Du côté des acteurs français, Amundi concentre ses efforts de vote sur deux thèmes que la société juge prioritaires : la transition énergétique et la cohésion sociale. Amundi estime que ces deux sujets représentent un risque pour les entreprises qui les ignoreraient, mais aussi une opportunité pour celles qui souhaitent les intégrer de manière positive.

Par ailleurs, Yomoni a récemment signé les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) sous l'égide Nations Unies. Nous nous engageons ainsi à respecter les six principes suivants :

  1. Intégrer les questions ESG aux processus décisionnels et d’analyse des investissements.
  2. Demander, autant que faire se peut, aux entités dans lesquelles la société de gestion investit de faire preuve de transparence concernant les questions ESG.
  3. Encourager l’adoption et la mise en œuvre des principes dans le secteur des investissements.
  4. Être des actionnaires actifs et intégrer les questions ESG aux politiques et procédures en matière d’actionnariat.
  5. Coopérer pour améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des principes.
  6. Rendre compte des activités et des progrès accomplis concernant la mise en œuvre des principes.

Les éléments techniques à vérifier pour une plus grande transparence des politiques de vote


Nous sommes également attentifs aux caractéristiques techniques des ETF que nous intégrons dans nos portefeuilles ESG.

Nous privilégions les ETF à réplication physique

Les gérants d’ETF utilisent principalement deux techniques pour répliquer la performance d’un indice : la réplication physique et la réplication synthétique.

  • La réplication physique consiste à investir dans les valeurs qui composent l’indice répliqué, à proportions égales. C’est le mode de réplication que nous privilégions dans notre sélection d’ETF pour construire un portefeuille responsable.  Ce mode de réplication offre le plus de transparence pour l’investisseur final sur la composition de son portefeuille et la politique de vote menée par la société de gestion. Les sociétés sur lesquelles le gérant va pouvoir avoir une influence sont en effet facilement identifiables par l’investisseur car ce sont les mêmes sociétés que celles qui composent l'indice répliqué par l’ETF.
  • La réplication synthétique consiste, quant à elle, à répliquer la performance de l’indice sous-jacent grâce à un contrat d’échange de performances (contrat de swap) conclu entre le gérant de l’ETF et une banque d’investissement. Les titres dans lesquels l’ETF est investi ne sont donc pas les mêmes que les titres composant l’indice répliqué par l’ETF. Ce mode de réplication est moins transparent pour l’investisseur final qui aura plus de difficultés à connaître la composition de son portefeuille, et donc à avoir une vision claire sur la politique de vote menée par le gérant de l’ETF.

Nous favorisons donc la réplication physique dans notre processus de sélection des ETF ISR car elle permet à l’investisseur final d’identifier facilement à quelles sociétés sont rattachées ses droits de vote. Les émetteurs d'ETF sont conscients de cet enjeu, et aujourd'hui la quasi-totalité des ETF ESG est bien en réplication physique.

Nous essayons d’éviter les ETF qui recourent au prêt/emprunt de titres

Le prêt/emprunt de titres est une opération consistant à prêter, respectivement emprunter, des titres contre l'engagement de les restituer à une date future moyennant une commission payée par l'emprunteur au prêteur. Cette pratique est couramment utilisée par les gérants d’ETF car elle leur assure un rendement supplémentaire et leur permet donc d’améliorer la qualité de réplication de l’indice sous-jacent.

Dans le processus de sélection de nos ETF ISR, il est important de s’assurer que cette pratique ne fait pas perdre au gérant les droits de vote associés aux titres susceptibles d'être prêtés. Nous demandons à nos fournisseurs d’ETF  d'être très transparents sur leur politique en la matière. L’idéal étant pour nous que les ETF sélectionnés n’aient pas recours au prêt de titres.

Ici aussi, les fournisseurs d’ETF sont en général vigilants. Soit ils s'engagent  à ne procéder  à aucune opération de prêt de titres sur leur gamme de fonds ESG (comme Lyxor ou Blackrock), soit à rapatrier les titres prêtés au moment des assemblées générales (comme Amundi).

En conclusion : nous choisissons les ETF qui maximisent leur impact ESG

À l'heure où la gestion indicielle gagne chaque année du poids sur la gestion active, il est naturel de se demander comment elle peut accompagner la progression de l'investissement socialement responsable.

La réponse est claire : la gestion indicielle est tout à fait compatible avec l'ISR. Les atouts de l'indiciel (méthodologie claire et transparente) sont aussi des atouts dans le domaine de l'investissement responsable : ils évitent le greenwashing et les biais personnels que peut avoir un gérant. La première étape est donc de choisir des ETF qui utilisent des méthodologies ISR reconnues.

Ensuite, lors du choix entre plusieurs ETF suivant le même indice, il faut privilégier les formats juridiques et techniques qui permettront une bonne transmission de l’influence ESG sur les entreprises.

C’est dans cet état d’esprit que nous avons conçu Yomoni Responsable, notre mandat de gestion en ETF 100% socialement responsables, disponible en assurance-vie.

Faire une simulation

Les ETF sont des produits financiers dont le cours peut évoluer à la hausse comme à la baisse, ils ne sont pas garantis en capital et leurs performances passées ne présagent pas de leurs performances futures.

You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.