Yomoni : investissez mieux !

Le monde de la finance évolue à toute allure. Les marchés, les produits financiers, la géopolitique… Il y a de quoi perdre la tête et les médias contribuent aussi au tumulte.

Au milieu de toute cette agitation, il faut savoir garder la tête froide.

Les grands investisseurs, passés comme présents, nous fournissent de précieux repères : des phrases pleines de sagesse qui ont résisté à l’épreuve du temps.

En voici une sélection inspirante !

1."An investment in knowledge pays the best interest." — Benjamin Franklin

L’investissement dans la connaissance paye le plus gros intérêt.

Investissez sur vous-même ! Vous êtes votre plus bel actif.

Comme avec les intérêts composés, vous devez commencer tôt, car le temps joue pour vous. Plus vous êtes curieux, plus vous apprenez de choses, et plus vous ferez des passerelles entre différents domaines, ce qui vous permettra de créer des vraies richesses tout au long de votre vie.

2."I will tell you how to become rich. Close the doors. Be fearful when others are greedy. Be greedy when others are fearful." — Warren Buffett

Je vais vous dire comment devenir riche. Fermez les portes. Soyez peureux quand les autres sont avides. Soyez avides quand les autres sont peureux.

Soyez prêts à acheter dans un marché baissier et à vendre dans un marché haussier, nous dit Warren Buffett. Cette philosophie se nomme l’investissement “contrarien”. Lorsque tout le monde est euphorique, ce n’est pas le moment d’entrer sur le marché… mais plutôt d’en sortir. Et vice-versa.

En pratique, si Buffett préfère effectivement acheter lorsque les cours sont bas, il a plutôt tendance à ne jamais vendre. La logique reste la même : n’ayez pas peur d’investir lorsque c’est psychologiquement difficile, car c’est souvent le meilleur moment.

3."Don't look for the needle in the haystack. Just buy the haystack!" — John Bogle

“Ne cherchez pas une aiguille dans une botte de foin. Achetez simplement la botte de foin !”

Cette citation s’adresse aux stock pickers et aux analystes des comptes des entreprises. Inutile de chercher à repérer le prochain Google ou Amazon : c’est peine perdue. Et même si vous le trouviez, il y a de fortes chances que vous le revendiez après le premier gain rapide, car vous n’aurez pas la patience de le conserver pendant des décennies.

La façon plus sûre - et aussi plus simple - de vous enrichir, c’est d’acheter la quasi-intégralité des sociétés cotées grâce à un fonds indiciel ou un ETF. Vous serez ainsi certains de posséder les grands gagnants, dont le poids dans votre portefeuille sera proportionnel à leur taille.

Nous avons dressé le portrait de Bogle dans un précédent article. C’est le père fondateur des fonds indiciels !

4."The stock market is filled with individuals who know the price of everything, but the value of nothing." — Phillip Fisher

Les marchés financiers sont remplis de gens qui connaissent le prix de tout, mais la valeur de rien.

Philip Fisher était un investisseur américain, auteur du livre Common Stocks and Uncommon Profits, publié en 1958 et qui continue d’être une référence du stock picking, la sélection de valeurs par l'analyse fondamentale des entreprises.

Partisan de l’investissement à long terme, Fisher s’est spécialisé dans la recherche d'entreprises de croissance à fort potentiel mais à prix raisonnable.

Sa citation signifie que trop souvent, on se concentre sur les cours de bourse mais on oublie les fondamentaux. Or, un des moyens d’analyser une entreprise consiste à analyser son activité, à estimer un prix raisonnable pour l’affaire, puis ensuite, et seulement ensuite, d’aller consulter son cours de bourse pour vérifier si c’est une opportunité ou pas.

La plupart des investisseurs partent du cours de bourse, puis essayent ensuite de se forger une opinion, ce qui les met à la merci de nombreux biais comportementaux.

5."In investing, what is comfortable is rarely profitable." — Robert Arnott

En matière d’investissement, ce qui est confortable est rarement profitable.

Cette maxime s’adresse surtout aux investisseurs actifs, qui cherchent à entrer et sortir des marchés au bon moment.

Le krach de 2020 nous l’a montré : les personnes qui ont quitté le navire en cours d’année, en plein confinement, lorsque le monde entier était à l’arrêt, ont rayé tous leurs espoirs de gains ultérieurs et raté le rebond violent qui a suivi.

Pour être profitable, il faut souvent aller à l’inverse des foules, même si cela demande du courage. Acheter quand les autres vendent, vendre lorsque les autres achètent.

Cependant, ne sortez pas totalement de votre zone de confort. Sachez reconnaître d’une part, l’inconfort lié au fait d’avoir une opinion divergente de la majorité, et d’autre part, l’inconfort lié à une prise de risque excessive.

Vous souhaitez avoir un léger inconfort parce que vous avez une opinion divergente, mais surtout pas être inconfortable parce que vous dépassez votre tolérance au risque. Vous devez toujours rester dans vos propres limites de risque.

En pratique, être contrarien n’a rien d’obligatoire pour réussir. Vous pouvez aussi avoir une attitude plus passive et faire fi des mouvements de marché !

6."The individual investor should act consistently as an investor and not as a speculator." — Ben Graham

L’investisseur particulier doit constamment agir comme un investisseur et non comme un spéculateur.

Ben Graham est le mentor de Warren Buffett. Dans leur ouvrage “Security analysis”, Graham et Dodd expliquent que la recherche de vérité et de sécurité doivent primer sur la spéculation et l’anticipation des mouvements de marché. Ils nous confirment qu’il faut se méfier de la frénésie des foules et viser le long terme. En effet, si à court terme, les mouvements peuvent être erratiques, à long terme l’évolution des cours suit la profitabilité de valeur des entreprises.

Nous avons dressé le portrait de Graham et Dodd dans un précédent article.

7."If You Can't Stomach 50% Declines in Your Investment You Will Get the Mediocre Returns You Deserve"  — Charlie Munger

Si vous ne pouvez pas supporter une baisse de 50 % de votre portefeuille, vous méritez les rendements médiocres que vous obtiendrez.

Charlie Munger, le compère de toujours de Warren Buffett, ne mâche pas ses mots !

Selon lui, lorsqu’on a acheté des actions d’une belle société, on doit les garder toute la vie, ce qui signifie qu’il faut nécessairement accepter les phases de contre-performance.

La plupart de ceux qui ont acheté Amazon à 100$ en 1999 ont vendu lorsqu’elle a touché $10 deux ans après… avant d’être multipliée par 250 au fil des ans ! Toutes les entreprises, même les plus belles, connaîtront des périodes de baisse.

En pratique, en investissant en actions individuelles vous devez pouvoir tolérer une baisse de 50%. En ETF, les choses sont un peu différentes puisque votre portefeuille est très diversifié : les actions qui le composent ne baisseront pas toutes en même temps, la volatilité est plus faible qu’avec une seule action.

Enfin, à l’échelle d’un patrimoine, il est rare d’avoir 100% de son patrimoine en actions. Seule une partie est exposée au marché, ce qui réduit davantage le risque.

Chez Yomoni, le choix du bon profil de risque permet de mitiger la volatilité en assemblant les actions avec des obligations, au risque plus faible. Par exemple, le profil 6 comporte 50% d’actions et 50% d’obligations.

8. "The biggest risk of all is not taking one." — Mellody Hobson, Mark Zuckerberg et beaucoup d’autres.

Le plus grand risque, c’est de ne pas en prendre.

Cette phrase revient souvent dans la bouche d’entrepreneurs, et pas forcément des financiers.

Elle est tout à fait applicable à l’épargne : à l’échelle d’une vie, si vous vous contentez de placer votre argent sur des placements sans risque tels que les livrets, vous risquez d’obtenir des rendements très faibles et mettez en péril votre avenir : le vrai risque est là ! Sous-financement de la retraite, apport personnel qui ne suit pas les prix de l’immobilier…

De même pour l’épargne de vos enfants. Le Livret A est-il optimal lorsqu’ils ne retireront pas cet argent avec 10 ans ou plus ? Non, au contraire, l’inflation érode leur épargne. Placez-la plutôt sur des actifs qui prennent de la valeur ! Le risque n’est pas toujours où on le croit.

Gardez en tête que tout investissement sur les marchés financiers présente un risque de perte en capital.

9. "Investing should be more like watching paint dry or watching grass grow. If you want excitement, take $800 and go to Las Vegas." — Paul Samuelson

Investir doit être aussi excitant que regarder la peinture sécher ou regarder l’herbe pousser. Si vous voulez vous amuser, prenez 800 dollars et partez à Las Vegas.

Investir ce n’est pas anticiper le marché ou chercher des “coups de bourse”. Cela n’a pas à être amusant. Cela demande de l’organisation, mais surtout beaucoup de patience une fois que le plan est établi, et moins vous gesticulez, moins vous faites d’erreurs !

Cette citation est très proche de celle de George Soros : “If investing is entertaining, if you're having fun, you're probably not making any money. Good investing is boring.“

Si investir vous distrait, si vous vous amusez, alors vous ne gagnez probablement pas d’argent. Bien investir est ennuyeux.

Chercher à obtenir des montées d’adrénaline est à l’opposé même de ce qui est efficace. Toute l’actualité économique n’est que distraction pour l’investisseur particulier. La passivité, la patience et la discipline sont la clé de bons résultats.

10. “I buy on the assumption that they could close the market the next day and not reopen it for five years.“ — Warren Buffett

J’investis comme si les marchés pouvaient fermer demain et rester fermés pendant cinq ans.


Ce plaidoyer pour l’investissement à long terme invite aussi à faire le point sur ses placements.

Détenez-vous des actions à propos desquelles vous n’êtes pas vraiment confiant ? Des “paris” qui ont plus ou moins bien tourné ? Des “fonds de convictions” qui vont nulle part ?

Si vous n’êtes pas prêts à conserver ces titres pendant 5 ans, alors ils n’ont probablement pas leur place dans votre portefeuille.

Quelle serait la bonne solution si les marchés devaient fermer ? Probablement un investissement diversifié en ETF à bas frais, adapté à votre profil de risque.

On ne change pas les bonnes recettes !

En conclusion

Tous les grands investisseurs ont leur spécificités.

Certains analysent les entreprises… et d’autres non.

Certains plaident pour la diversification… et d’autres la concentration.

Mais ils ont tous un socle philosophique commun dont vous pouvez vous inspirer :

  • Investissez à long terme.
  • Acceptez le risque, mais dans la limite de votre tolérance personnelle.
  • Résistez à l’envie de réagir à l’actualité et aux mouvements des marchés.
  • Maîtrisez vos instincts : le contrôle de vos émotions joue un rôle beaucoup plus important que toute anticipation économique ou analyse d’entreprise.

Si le langage financier vous endort, si vous trouvez l’investissement ennuyeux, alors vous avez tout pour réussir !

Voici comment Yomoni vous aide :

  • Yomoni détermine à vos côtés votre horizon de gestion et votre profil de risque,
  • Yomoni crée l’allocation d’actifs adaptée à vos projets,
  • Yomoni pilote votre épargne sur le long terme, et vous protège de toute décision impulsive.

Une proposition 100% alignée avec la philosophie des meilleurs investisseurs de tous les temps.

Alors, vous commencez quand ?

Vous avez un projet d'investissement ?

En quelques minutes, vous détaillez votre projet et nous vous proposons une solution adaptée à votre profil d'investisseur.

Les supports d’investissement présentent des risques de perte en capital.


You've successfully subscribed to Yomoni
Welcome back! You've successfully signed in.
Great! You've successfully signed up.
Your link has expired
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.